ÉCOUTE DES NOUVELLES BOWERS & WILKINS 802

Un salon se passe près de chez vous... Ou une subite envie d'organiser une rencontre se fait ressentir ? C'est ici que ça se passe

Modérateur : Les Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Charon
Purple Modo
Messages : 2914
Inscription : 02 Sep 2013, 11:41

ÉCOUTE DES NOUVELLES BOWERS & WILKINS 802

Messagepar Charon » 02 Déc 2015, 01:21

Bonjour à toutes et tous,

Voici un préambule, pour ce premier essai, qui va vous permettre de découvrir un peu plus de ma personne et de mon amour inconditionnel pour la musique. pour cela nous allons devoir remonter loin dans le temps un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre ♪♫♫♪...

j'inaugure par ce premier "reportage" étant un bien grand mot, retour sur première écoute serait à mon sens plus adéquat, une série qui je l'espère ne restera pas éphémère et qui en appellera d'autres par la suite.

Depuis toujours j'ai baigné dans la musique, que cela soit dès mon plus jeune age, où j'étais attiré par les jouets qui faisaient du bruit, reproduction en miniature d'instruments, que d'heures passées sur mon piano à queue blanc et rouge en plastique , mon xylophone ,
à utiliser mon doudou un long et élancé Scoubidou comme une guitare ou prendre la raquette en bois de papa ou celle de badminton pour des guitares (j'ai d'ailleurs toujours les raquettes de badminton la preuve http://www.cinetson.org/phpBB3/viewtopic.php?f=40&t=37735&start=300#p698103 troisième photo en haut de la dernière étagère de la bibliothèque noire)

Sans compter les heures passées, émerveillé, à écouter la musique distillé par la chaine HiFi paternel via la platine TD Sony, le lecteur de bande Revox, ou la radio depuis le tuner Sony; me demandez pas les modèles ni les enceintes qui étaient des colonnes, je ne puis m'en souvenir et mon père ne s'en souvient plus non plus...

Par contre il se souvient surtout que dès que j'ai su marcher et atteindre le "potar" pour chercher les stations de radio, pour ma part je me souviens de mon premier choc dans ma découverte par moi même de la musique avec un obscur groupe qui chantait Boys don't cry... Je passais mon temps à parcourir la bande fm pour l'entendre, j'avais 5ans...

Mais j'ai aussi eu une éducation musicale de par les goûts éclectiques de mes géniteurs, le classique, le jazz, la chanson française (la vraie pas la soupe indigeste qui nous est servie aujourd'hui, celle qui avait de vrais interprètes de vraies voix de vrais textes) le rock, la folk. tout cela je leur dois, et l'age avançant je me suis aussi aguerri à d'autres styles, qui ne pouvaient qu'être plus lourd, (souvenez vous du bambin qui cherchait les Cure...)
Par la pratique du solfège, du début de l'apprentissage de l'orgue, avec un superbe orge double clavier à disposition dans le salon.. oui mais pas envie de cet instrument (à tord qu'en j'y repense) je voulais un instrument à taille plus humaine et le violoncelle entra dans ma vie... Non sans mal étant gaucher, il me fallut un instrument réglé à ma différence. Suite à une chute accidentelle du violoncelle, je me tournais vers la basse, et depuis 4 ans maintenant je tente d'enchainer avec toujours autant peu de réussite deux accords de suite à la guitare....

Mais à l'héritage de mon initiation à l'écoute musicale, il faut aussi découvrir par soi même...

Alors le blues, rythm and blues, Hard Rock, pop rock, métal symphonique , opéra et toute la musique des années 80, ajouté à la culture première parentale ont fait un mélange des genres.

Alors certes ce verbeux verbiage était très certainement inutile, mais j'avais pour envie de vous dévoiler quelques traits esquisses du dramatis personæ, et ainsi vous faire comprendre l'importance vitale de la musique pour moi.

Et dans Cinetson il y a SON, j'ai depuis mon arrivé sur le forum toujours défendu cette idée ce précepte ancré à même le nom du forum. Car à mon sens la partie vidéo et surtout vidéoprojection prédomine dans la vie du forum, et heureusement que le groupuscule (c'est dit avec affection) mais très actif du HR (Haut Rendement) fait vivre la partie son.

J'ai envie de plus , d'offrir la possibilité de vous rapporter des rencontres de matériel et humaines aussi avec des concepteurs car en France nous avons la chance d'avoir des orfèvres dans tous les domaines que cela soit enceintes ou électroniques et accessoires.

Hélas ce premier sujet ne sera pas sur du pensé, conceptualisé, fabriqué en France, mais vous verrez qu'il est difficile de ne pas avoir de la "french touch" quelque part dans le monde de la stéréophonie....

Fin du préambule... (oui je sais long , trop peut-être , ou pas assez vous me direz... ou pas...)

Des Anglaises à Toulouse...

La sortie de nouveaux modèles est toujours un moment critique dans le sens où le jugement final va vraiment être rendu celui tout autant du curieux que de l'acheteur potentiel, et cela d'autant plus lorsque c'est le renouvellement du haut de gamme.

Selon les marques l'attente peut être plus ou moins longue. Avec Bowers & Wilkins, c'est pas tous les jours 5 ans entre l'ancienne série 800 D2 et la nouvelle 800 D3.

Alors ces nouvelles série 800 D3, vous avez pu les voir partout sur le net (si vous surfez un tant soit peu sur les sites HiFi) au cas où voici le lien vers le site officiel :

http://www.bowers-wilkins.fr/Enceintes/ ... es_Diamond

Je ne vais pas rentrer dans les différences entre la nouvelle et ancienne série 800, il y en à plus de 800...ni dans les spécifications, d'autres vrais professionnels du journalisme le font mieux que moi :

http://www.hautefidelite-hifi.com/index ... taculaires

Je vous offre humblement mon retour, mon ressenti sur cette découverte de jeudi dernier chez Play à Toulouse.

http://www.playhifi.fr/

Deux systèmes en présentation dynamique :

pour mise en bouche dans une première pièce, les bibliothèques 805 D3 alimentées par un Devialet Le 200

http://fr.devialet.com/systeme-expert/# ... rt/le-200/

et en source un Melco N1A

http://melco-audio.com/

pour le câblage celui-ci était l'apanage d'Esprit avec la gamme Lumina

http://esprit-audio.fr/ dont un Volta câble secteur Devialet.

et multiprise Furutech FTP 615 ou ETP 60 je ne suis plus certain du modèle.

Fort malheureusement je ne vais surprendre personne, moi et la photo c'est vraiment pas une équation pertinente mais plutôt très instable... J'ai fais une mauvaise manipulation en voulant extraire les photos de l'APN de WafIsa, je les ai effacé.... il n'y aura donc malheureusement pas de photos de cette installation...

En tout cas une bien belle écoute sur les "petites" de la gamme 800, à voir avec d'autres électroniques, jusqu'où peuvent aller les bibliothèques.

Par contre pour LE système j'ai les photos...

Car c'était surtout pour découvrir les Reines 802 D3 que le périple, en compagnie de Parager, était fait.

Le système :

les 802 D3 dans la livrée noir laqué, pour les animer un ensemble Constellation Audio de la gamme Inspiration, qui est la gamme d'entrée, suivie par deux autres : Performance et Référence. En préamplificateur le Preamp 1.0 et deux amplis de puissance mono 1.0 délivrant 400W sous 8 Ω en classe A

http://www.constellationaudio.com/ca/in ... /index.php

Les sources étaient le haut de gamme de Melco avec le serveur N1Z, et le nouveau lecteur Cd haut de gamme Luxman D-08u

http://www.luxman.com/product.php?pid=46

Ici aussi le câblage fut aussi du Esprit Lumina.

La multiprise était une Nordost QB8 (prêtée par un client)

http://www.nordost.com/qrt/qbase-ac-distribution.php

La scène frontale :

Comme vous pouvez le deviner sur cette photo de piètre qualité la salle est optimisée avec un traitement acoustique.

Image
cliquez sur les photos pour les passer en plein écran.

Les écoutes étaient faites à partir de fichiers dématérialisés à partir du N1Z et décodé par le dac intégré au lecteur Luxman.

Je tiens à préciser, que je ne connaissais absolument pas la pièce, donc cet avis est purement subjectif/objectif. Dans le sens où cela est mon ressenti tout personnel et sans avoir de matière comparative comme d'autres écoutes dans cette pièce sur d'autres systèmes. Des personnes présentes lors de cet événement et qui ont une plus grande connaissance ne serait ce que de l'acoustique même de la pièce, trouveront certainement à redire et à donner leur vérité qui ne sera pas la même que la mienne.

Et d'ailleurs je les encourage a venir partager leur expérience propre de cet événement.

Pour ma part, de suite la touche Bowers & Wilkins sur les haut médium et les aigus, quelque chose de très filé, cristallin, sans dureté aucune, une impression de hauteur, largeur et de profondeur (effet 3 dimensions). Mais pas de sensation de stéréophonie....

l'impression d'écouter du mono... Mes propos sont durs et vont très certainement faire sortir de leurs gonds des personnes présentes. Mais c'est mon impression sincère... Je me demandais où était la stéréo... Je ne la ressentais pas... Alors plusieurs hypothèses ont traversé mon esprit. La première avant de mettre le matériel en doute, tout simplement le choix des extraits musicaux, peut être un mixage des plus moyens, sur un ou deux morceaux c'est possible sur tous par contre.... Et autre chose qui m' a frappé par son absence, le registre grave... mais où était-il? Là par contre réponse j'avais. Et cette réponse est à chercher du coté humain... Car si l'événement se déroulait chez Play, se ne sont pas nos hôtes qui officiaient, mais M. Boselli l'importateur des magnifiques électroniques Constellation. Ce monsieur avachi dans le canapé du premier rang et qui nous distribuait de la soupe à écouter... Qui ne nous a même pas gratifié ne serait ce que d'une présentation même succincte de l'installation, ni même de qui il était... A mon sens une honte et un manque total de respect aux personnes invités par Play pour cet rencontre... Qu'il ne se présente pas c'est un détail, qu'il ne présente pas un petit résumé de Constellation, des appareils mis en avant, là, je dis NON.... Vas y que je te joue de ma tablette pour faire défiler des morceaux je ne dirais pas indigeste, loin de là, mais sans intérêt quand aux capacités réelles du système...

Si vous avez déjà mis les pieds sur un salon, vous vous êtes rendu compte de la grande prise de risque sur les systèmes mis en dynamique, concernant les choix de musique...

Toujours une voix avec un ou deux instruments au maximum et acoustique de préférence, ou alors des petites formations quatuor à cordes, musique de chambre, piano solo et j'en passe... Et bien bingo c'était le cas, fort malheureusement...

Je repasse par la petite salle et les 805 D5 et là j'ai de la stéréo, il y a une âme une envie de se poser et se laisser entrainer par le système... Arrivé à ce constat, vous pouvez vous douter de ma déconvenue... Mais suis persévérant comme mec. Et puis bon sang les 802 D3, surtout avec des électroniques de courses, je vais bien avoir à un moment quelque chose qui va m'aider à pouvoir entrapercevoir le potentiel des Anglaises, et non seulement les médiums et les aigus à la B&W.

Je retourne dans la salle on est toujours avec le Melco N1Z qui distille sa soupe... Ah un petit morceau de classique avec un petit orchestre, voila qui va peut-être me faire décoller... Ben non plutôt un crash avec le N1Z qui s'emmêle les pinceaux, tel la pointe de lecture d'une cellule de platine tourne disque qui dérape sur le sillon... Alors en plus des musiques choisies, le lecteur à 8000€ tout de même, qui vous fait un truc comme cela, pas besoin de réfléchir beaucoup pour se dire que lui aussi il aide pas...

Arrive la pause apéritif dinatoire, et là je dis bravo non BRAVO à Play, vous savez accueillir et mettre les petits plats dans les grands, car si je n'étais rassasié auditivement, mes sens de l'odorat et du goût furent conquis.

J'en profite aussi pour faire les photos, il m'aurait plu de prendre toute la gamme, malheureusement les splendides 803 D3 n'étaient pas vraiment accessibles facilement pour leur tirer le portrait. Les 804 D3 étant juste devant, elle furent auscultés et photographiés. Leur nouvelle ligne les rend, je dirais plus élancé et font même plus fluettes que leurs devancières, pourtant elles gardent les même dimensions, quand à la finition aucun reproche c'est irréprochable et ce pour tous les modèles de la gamme 800...

804 D3
Image

Superbes non?

je mitraille les 802, les électroniques et fait de même pour les 805 (avec hélas le résultat que l'on sait)

Un sympathique invité, va avoir l'idée de demander à écouter des morceaux de son choix tirés des CDs qu'il a amené avec lui. Et bien à ce monsieur je vais dire un grand un immense MERCI!!!!!!!!!

exit le dématérialisé depuis le Melco, et bonjour le Luxman D-08u en source, et cela va tout changer...

Mozart Cosi Fan Tutte scène des adieux, avec Renée Jacobs, mais c'est plus les mêmes enceintes, je perçois de la stéréo, des basses qui arrivent... extrait de la Flûte enchanté, par Gardiner, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii la scène sonore est beaucoup plus présente, on sent la gauche la droite le centre, le placement des instruments, enfin!!!! et pas une petite formation un orchestre complet, voila qui fait plaisir à entendre, de la dynamique, une belle largeur, de la profondeur de la hauteur et de la spatialisation...

Du Jazz avec Gene Harris et summertime, un joli piano mais j'irais pas dire on ferme les yeux et on ressent le piano comme si il était présent dans la salle , mais du mieux en tout cas et enfin une batterie une vraie, qui permet de se faire une idées des basses que peuvent prodiguer les 802...

De l'opéra, avec Les Contes d'Hoffmann d'Offenbach dirigé par Kent Nagana.

C'est bon là je dis oui, là ça te prend, tu positionnes les chanteurs dans l'espace... Enfin du plaisir pour les oreilles...

Que dire, que dans cet expérience, la déception, la frustration, ont laissé place à une envie d'entendre à nouveau les 802, qui ne devaient pas avoir finies leur rodage. Qu'il faut absolument que les démonstrateurs ne soient plus des castrateurs!!!!!! Qu'on arrête de nous servir de la musique pour démonstration, fini l'instrument solo, les morceaux minimalistes en terme d'instruments, place à la diversité, car avant tout la musique est multiple et universelle. Alors certes on a tous nos genres préférés, et parfois aux antipodes les uns des autres.

C'est ma gueulante, car sans l'intervention bénéfique de cette personne. Ma conclusion aurait été une des pires écoutes de toute ma vie...

Et il n'en ai rien si vous avez la possibilité d'aller découvrir la gamme 800 allez y. Et sur différents systèmes, pour ma par j'espère pouvoir les écouter à nouveau et cette fois j'embarque quelques galettes en ma possession et ça risque d'être Hard.... :headb2: :wink:

Si vous avez tenu le coup jusqu'ici, voila les photos :

les 802 un peu sous tous les angles enfin comme j'ai pu...

Image     Image     Image     Image     Image     Image

vu du bornier :

Image

Les électroniques :

Melco N1Z :

Image

vue d'ensemble :

Image

Luxman D-08u et dessous le Premp 1.0 de chez Constellation :

Image

un bloc mono 1.0 Constellation :

Image

vue sur l'arrière pour la connectique du mono 1.0 :

Image

On attaque les photos des spaghetti en folie (dans le sens que tout le monde connait quand on va faire un tour derrière nos électroniques et les câbles qui s'enchevêtrent)... :mrgreen: De sacrés câbles en tout cas

Image

avec la Nordost QB8 :

Image


Encore un GRAND MERCI aux personnels de PLAY, pour leur accueil, leur gentillesse et leur professionnalisme. De leur coté rien à reprocher, ce qui n'est pas le cas d'intervenant(s) extérieur(s)

Je risque de ne pas me faire que des amis, mais je me répète cela ne reflète que mon ressenti lors de ce moment.

Charon
Oppo 103d, Acer K750, Marantz NR1602, KEF 3HTC, 4HTS et 1 HTB2SE, XtremScreen Absolute White

parager
Messages : 200
Inscription : 16 Mai 2009, 16:33
Localisation : Agen

Re: ÉCOUTE DES NOUVELLES BOWERS & WILKINS 802

Messagepar parager » 02 Déc 2015, 16:22

bonjour , peut être que " charon " aurait du prendre les photos avant l 'apéro .la prochaine fois je me charge de la partie photographique !!!
Nous avons passé une agréable soirée a découvrir toutes les facettes de la nouvelle 802d3 . Connaissant bien le salon ou nous avons écouté les enceintes , je fut surpris de la position des 802d3 trop éloignée du canapé , et d'un trop grand écartement entre les enceintes .ceci pour justifier le ressenti sur certaines morceaux . Je rejoins sinon en tous points l avis de "charon " .Une belle réussite cette nouvelle gamme qui se caractérise par un nouveau medium qui fusionne beaucoup mieux avec le tweeter . Elles sont belles , plus chères , et demandent une belle électronique pour délivrer tout leur potentiel .
Mon installation Son & Ciné : XTREM SCREEN - SONY - CLASSE AUDIO - B&W - ZAPPITI - OPPO - AUDIOMAT

tekko
Messages : 520
Inscription : 04 Sep 2007, 23:05

Re: ÉCOUTE DES NOUVELLES BOWERS & WILKINS 802

Messagepar tekko » 02 Déc 2015, 22:43

Si les câbles étaient des esprit, ça n'aide effectivement pas à mettre en valeur les électroniques et enceintes!

Avatar de l’utilisateur
Charon
Purple Modo
Messages : 2914
Inscription : 02 Sep 2013, 11:41

Re: ÉCOUTE DES NOUVELLES BOWERS & WILKINS 802

Messagepar Charon » 03 Déc 2015, 13:18

Salut Tekko, là on touche un point sensible. Et n'ayant pas envie d'une bataille rangée concernant les câbles, je dirais que chacun est plus ou moins sensible aux câbles employés.

Charon
Oppo 103d, Acer K750, Marantz NR1602, KEF 3HTC, 4HTS et 1 HTB2SE, XtremScreen Absolute White


Revenir vers « Rencontres - Salons - Evénements »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités