PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

2D et 3D - DLP, LCD, D-ILA, SXRD...

Modérateur : Les Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
jptheking
Messages : 201
Inscription : 26 Avr 2005, 18:39
Localisation : Yvelines (78)

PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar jptheking » 20 Déc 2011, 17:43

LA PROJECTION 3D PASSIVE BI-PROJECTEURS

La bi-projection est méconnue du grand public, probablement parce qu’elle n'est pas proposée sur le marché consommateurs.

On trouve quantité d'informations sur internet, beaucoup en anglais, peu en français, mais elles sont tellement éparpillées qu'il m'a semblé intéressant de compiler ces données sous la forme d'un compte rendu de ma propre réalisation. Jusqu'à présent c'était l'affaire de quelques bricoleurs, mais la prochaine disponibilité d'un boitier d'interface remet tout en question. Certains y trouveront peut-être une solution pour leur futur projet.

Je me rends compte que j'ai été beaucoup verbeux. Vous pouvez vous en tenir au chapitre "CONFIGURATION IDEALE".
Pour les autres qui sont intéressés par les "pourquoi?" et les "comment?", vous pouvez essayer de lire jusqu'au bout si vous avez la patience... :?

INTRODUCTION La nécessité d'une projection 3D passive.

Pour des raisons de simplicité, les fabricants se sont tous orientés vers la 3D active pour le grand public. Suffit que l'électronique soit un peu plus rapide et hop ! on a une solution toute prête pour la 3D. La modification d'un projecteur 2D vers la 3D active est extrêmement simple.

Ca, c'est le point de vue (l'intérêt) des fabricants de projecteurs. Qu'en est-il de l'intérêt pour les utilisateurs?

Si on ne leur propose que ça, évidemment, ils vont être intéressés, ne serait-ce que par le côté nouveauté. On est tellement séduits par "ohhhh :o je peux presque toucher la gueule du poisson avec ma main...." qu'on oublie tous les défauts de cette approche sur le coup. Ce n'est que quelques semaines après qu'on se rend compte qu'on a remisé les lunettes dans un tiroir et qu'on n'y touchera plus (pour la grande majorité). Et on s'habitue à penser que la 3D c'est comme ça...

Bien sûr, certaines personnes seront moins incommodées que d'autres par les problèmes de la 3D active. D'autres comme moi trouveront cette solution extrèmement agressive pour l'oeil et le cerveau et carrément inutilisable dans le long terme.

Pour ma part, je vois malheureusement prochainement un grand flop de la 3D en général car:
- La seule technologie mise à disposition est la technologie active (à part le cas du LG CF3D à 10000€ et qui nécessite un écran métallisé)
- Il n'y a pratiquement pas de contenu (seuls une dizaine de films s'en sortent bien)
- Le fait d'avoir sauté sur l'occasion pour réaliser des conversions de films 2D->3D de mauvaise qualité. S'ils avaient voulu tuer la 3D, ils ne s'y seraient pas pris autrement...

Pourtant il existe une technique qui permet d'obtenir de la 3D totalement exempte de défauts et aussi reposante qu'une projection 2D: La 3D passive. Inconvénient: elle nécessite d'utiliser 2 projecteurs. Mais si on fait les comptes, 2 projecteurs 2D ce n'est pas tellement plus cher qu'un seul projecteur 3D.
Et pourtant, personne ne le propose. Bien sûr, ça ne fait pas beau dans un salon :|

Dans cette catégorie de bi-projection 3D passive, il existe 2 façons de faire:
- Utiliser des filtres polarisants avec un écran métallisé. Utilisé depuis de nombreuses années par les gamers.
- Utiliser des filtres Dolby/Infitec avec un écran normal.

C'est cette seconde méthode qui donne de loin les meilleurs résultats.
Malheureusement c'est aussi celle qui était jusqu'à récemment le moins accessible pour le grand public:
- Nécessité d'une correction de couleur non standard
- On ne trouvait nulle part en vente de lunettes ni de filtres à interférence. Les quotations que j'ai obtenue à l'époque pour une paire de filtres et une box de correction de couleurs étaient entre 4000 et 6000 euros. Difficile de s'y intéresser...
- Du côté connectique, on devait utiliser un PC comme source et le film devait être en SBS (full ou half).

Depuis quelques mois, les lunettes sont disponibles sur des sites comme ebay pour moins de 20 euros. Seuls les filtres restent difficiles à dénicher, mais je donne des adresses pour les obtenir (n'oublions pas que l'on peut utiliser une paire de lunettes démontée comme filtres, sous certaines conditions).

Pour la connectique, une solution marche actuellement avec du HDMI 1.4 en entrée, mais elle est encore un peu chère et ne fait pas de correction de couleurs. Début 2012 on devrait avoir un boîtier disponible par un grand fournisseur à un prix plus modéré et qui devrait tout faire, de la correction des couleurs au motion flow. Tout devrait donc être accessible pour le commun des mortels. La seule bidouille reste un support pour les filtres à faire soi-même.

RENDEMENT LUMINEUX
Tous les systèmes, passifs ou actifs, en sont au même point. Comme dans tous les cas il faut envoyer la moitié à un oeil et la moitié à l'autre, le maximum absolu théorique de transmission lumineuse est de 50%.

A cause des marges que l'on est obligé de prendre pour éviter le ghosting, on descend en pratique à 38-40% pour tous. Encore moins bon semble-t-il pour les projecteurs séquentiels. Mais Sony a marqué un point en utilisant la modulation de la lampe qui lui fait gagner quelques pourcents, donc dans ce cas il remonte à 38-40% comme les autres.

Une seule exception: Les bi-projecteurs avec des filtres polarisants STEREOPOL ou SPAR qui peuvent profiter de la polarisation déjà en place sur les panneaux sur certains projecteurs. Ils peuvent alors utiliser des filtres retardateurs qui transforment la polarisation linéaire des panneaux en polarisation circulaire. Dans ce cas, et grâce au fait qu'on a 2 projecteurs, donc 2 fois plus de lumière, on arrive à 80% de transmission. Mais c'est de la polarisation, donc écran métallisé.
Dernière édition par jptheking le 24 Déc 2011, 11:38, édité 9 fois.

Avatar de l’utilisateur
jptheking
Messages : 201
Inscription : 26 Avr 2005, 18:39
Localisation : Yvelines (78)

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar jptheking » 20 Déc 2011, 17:43

CONFIGURATION IDEALE
Tout ce qui précède et tout ce qui suivra suggère une complexité inaccessible à l'utilisateur moyen. Il n'en est rien, c'est aussi simple qu'on pourrait le souhaiter:

- 2 projecteurs (vaut mieux identiques)
- 2 filtres dolby3D amovibles
- Une box compatible HDMI 1.4 en entrée
- Des paires de lunettes Dolby3D

Image

Actuellement,comme cette box n'est pas encore disponible, il est possible de la remplacer par un simple splitter HDMI (34€) et deux 3D-XL (2 x 250€). L'un est réglé pour sortir l'image gauche en 1080p, l'autre l'image droite.
Image
La correction des couleurs se fait alors par les menus des projecteurs si ceux-ci ont un bon CMS.

A noter que, contrairement à l'idée reçue, il n'est absolument pas nécessaire d'aligner les 2 projecteurs au pixel près. Un écart d'une dizaine de pixels, même plus, est parfaitement acceptable car les deux yeux ne voient pas la même image.

LA BOX
Lien: http://www.avsforum.com/avs-vb/showthre ... st19501573 (Suivre les posts de pterodactyl)

D'après ce que j'en sais:

- Entrées: HDMI 1.4 et DVI dual link (120Hz pour gamers)
- Sorties: 2 x HDMI
- Correction des couleurs (débrayable) pour DOLBY/INFITEC
- Correction des couleurs dans les coins de l'écran si ratio de projection < 1,7
- Ghostbusting pour polarisation circulaire
- Motion flow introduit plus tard par mise à jour firmware

Disponibilité 1Q 2012. Prix environ 400€

Nota: La calibration des couleurs se fera probablement automatiquement par une sonde (fournie). Sinon, des tables en fonction des marques de projecteurs seront disponibles. La calibration pourra également se faire en manuel si on veut.

SE PROCURER LES FILTRES ET LES LUNETTES
Le fabricant de la box a un partenariat avec Infitec. Les filtres et les lunettes devraient donc être disponibles lors de la sortie de cette box. A voir le tarif... Mais comme Infitec est très sensibilisé par cette ouverture vers le grand public, ça devrait être d'un prix abordable.

En attendant, ou comme autre alternative, on peut toujours utiliser des filtres et des lunettes Dolby3D comme je l'ai fait. Ceux-ci sont disponibles chez les revendeurs Dolby: http://www.dolby.com/uploadedFiles/Asse ... istWEB.pdf C'est chez un revendeur en France que j'ai acheté l'ensemble.

Les filtres sont listés sous la dénomination: CAT835 Dolby 3D calibration lenses (left and right) $320
http://www.pro-technica.com/priceList/Dolby_Price_List.pdf
Rechercher "cat835".

On peut également se procurer les lunettes sur ebay:
en verre à 33$ http://www.ebay.com/itm/DOLBY-3-D-Digit ... 483d29715f
en plastique à 19$ http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?Vie ... 0269826543

A lire: http://www.avsforum.com/avs-vb/showthre ... st20459886

Si vous désirez utiliser des verres de lunettes comme filtres pour les projecteurs, prenez au moins une paire en verre.
Image
Il faut seulement vous assurer que la fenêtre d'ouverture de 38 x 32 mm soit assez grande pour contenir toute l'image.

Exemples de réalisation faits par d'autres:
Image
efendy's

J'aime bien celui-ci en Lego:
Image
horizone's

Ca c'est la 3D Dolby du pauvre... qui m'a donné cependant d'excellents résultats pendant de nombreuses semaines :D . Mais des filtres carrés et plats de 50 x 50 mm (environ 400€) sont mieux adaptés et ont une meilleure définition dans les coins de l'image, sans plus.
Dernière édition par jptheking le 04 Sep 2012, 17:05, édité 14 fois.

Avatar de l’utilisateur
jptheking
Messages : 201
Inscription : 26 Avr 2005, 18:39
Localisation : Yvelines (78)

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar jptheking » 20 Déc 2011, 17:44

MA CONFIGURATION (enfin, celle que j'avais avant de me lancer dans cette stupide 3D active...)

projecteurs: deux VPL-HW15 (1000 ANSI chacun): environ 4000€ en 2009
filtres: Filtres de calibration Dolby3D : environ 400€
écran: Blanc de 2 mètres de large, gain de 1.

Source: PC
- Athlon AMD 1090T 3.2GHz 6 cores
- 4Go RAM
- 8To disque dur
- Carte graphique ATI basique à 20€

- Splitter externe: Matrox Triplehead2Go digital 300€
. entrée: DVI dual link
. sortie: 2x DVI et adaptateurs DVI-HDMI

Avec cette configuration:
- aucun flicker
- aucun motion lag (artefacts de mouvement)
- aucun ghosting
- aucun judder/tearing
- motion flow

Luminosité en 3D: Plus que suffisante en mode lampe haut.


HISTORIQUE Les différentes étapes par lesquelles je suis passé en bi-projection:
Image
1. Filtres polarisants et écran métallisé
2. Filtres Dolby3D provenant d'une paire de lunettes
3. Filtres plats Dolby3D 50 x 50 mm

Le système de double-écran que j'utilisais dans le cas 1:
Image

UTILISATION:
La technologie Dolby3D, on le verra plus loin, nécessite une correction de couleurs. Ne disposant pas d'un matériel pouvant faire ça, j'ai fait la correction par le menu des projecteurs (en utilisant le menu service entre-autres). J'ai donc entré deux profils:
- Couleurs 2D lampe mode bas
- Couleurs 3D corrigées lampe mode haut

Pour passer de 2D (Un seul projecteur) en 3D (deux projecteurs) et inversement:

2D > 3D
1. Allumer projecteur 2
2. Abaisser le filtre du projecteur 1
3. Choisir "standard" sur la télécommande

3D > 2D
1. Eteindre projecteur 2
2. Lever le filtre du projecteur 1
3. Choisir "cinema" sur la télécommande

Image

Note: Toutes les 200 heures environ, je permute les projecteurs pour équilibrer l'utilisation des lampes.

HISTORIQUE (suite) Ma migration vers la 3D active :evil: :
Image
Pourquoi diable ai-je fait ça :refl: :refl: :refl:
Ca c'est la question qui fait mal... :(

Il était temps que je change de matériel pour pouvoir encore vendre confortablement mes projos. De plus, pourquoi 2 projos alors qu'un seul fait aussi bien? Pour d'autres raisons, j'avais également décidé d'abandonner la 3D. Mais j'ai toujours travaillé dans la recherche et il est difficile, voire impossible d'abandonner un sujet qui passionne. On revient toujours à ses premières amours :mrgreen:

En fait je n'ai pas vraiment eu l'occasion de voir ce genre de projo 3D active en action et je me suis fié à toutes les remarques élogieuses sur tous les forums sans exception pour sauter le pas. Je crois que même si j'avais eu une démo, je l'aurais fait quand même. Car c'est de retour chez soi, au calme en prenant tout son temps avec le nouveau matériel et en regardant un film de 2 heures que l'on se rend compte des vrais problèmes.

Il est à noter que personne, mais alors vraiment personne ne s'est manifesté pour souligner les défauts de cette 3D active sur tous les forums que j'ai visités, français et anglais. A croire que je suis le seul à m'en rendre compte. Je sais maintenant que non, mais c'est un peu tard...

Je regrette d'avoir bradé mes filtres et mes 12 paires de lunettes à un gars en Australie... Il ne connait pas son bonheur... Dire que c'est moi qui l'ai converti à cette techno !! :evil:
Dernière édition par jptheking le 24 Déc 2011, 14:10, édité 9 fois.

Avatar de l’utilisateur
jptheking
Messages : 201
Inscription : 26 Avr 2005, 18:39
Localisation : Yvelines (78)

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar jptheking » 20 Déc 2011, 17:44

PROBLEMES LIES A LA 3D ACTIVE

Ce qu'on peut reprocher à la 3D active c'est qu'elle soit séquentielle. Comme on le verra plus loin, on peut aussi avoir de la 3D passive séquentielle dans les salles de cinéma avec les mêmes défauts.

Vous voulez mon avis? Après l'expérience Dolby passive, cette 3D active est tout simplement non regardable, du moins pour moi. Certaines personnes seront sans doute plus sensibles que d'autres mais c'est surtout le fait qu'on n'a que ça sur le marché qui nous empêche de faire des comparaisons. Moi, la comparaison, je l'ai faite... ainsi que tous ceux qui ont assisté à mes projections 3D passive.

Nota: Ce qui suit décrit les problèmes temporels de la 3D active. Impossible donc de les faire apparaitre sur une capture d'images fixes. Mais les simulations qui suivent en sont une fidèle reproduction.

Les principaux défauts que j'y vois sont:

1. Flicker : Commutation des lunettes à 48fps par oeil. Insupportable, surtout quand on bouge les yeux pour suivre l'action. En bougeant rapidement les yeux de gauche à droite et de droite à gauche, je vois des zones sombres verticales qui correspondent à l'obturation des lunettes:
Image
Certaines personnes sont moins sensibles à ce problème. Sur un groupe de 5, nous n'étions que deux à le voir.

Même quand on n'est pas trop sensible au flicker, il a été démontré que l'aspect subliminal de ce phénomène conduisait à une intense fatigue oculaire génératrice de maux de tête.
Voir http://www.displaymate.com/3D_TV_ShootOut_1.htm (du plut haut intérêt pour ceux qui lisent l'anglais) où l'on peut lire (ma traduction):
"Le flicker subliminal, qui est le flicker juste en-dessous du seuil de détection consciente, peut aussi causer une fatigue visuelle. On a de bonnes raison de suspecter que la fatigue visuelle associée aux TV 3D actives est le résultat du flicker et du flicker subliminal dus aux lunettes actives."

C'est exactement le même phénomène que l'effet arc en ciel qu'on a avec les projecteurs DLP où il suffit d'agiter la main pour voir les couleurs en séquence (photo wikipedia):
Image

2. Motion lag (ou Motion tearing)- Artefacts séquentiels lors des mouvements. Comme les lunettes clignotent alternativement gauche/droite, les deux yeux ne voient pas l'image en même temps. Egalement insupportable.

Normalement, les deux images doivent être synchrones, donc apparaître en même temps:
Image
C'est ce qui se passe en technologie 3D passive avec deux projecteurs.

Dans les systèmes actifs, les deux images ne sont pas synchrones, l'une est retardée par rapport à l'autre:
Image
C'est ce qui se passe en technologie 3D active.

Les pattes de Samy sont parfaitement nettes sur les deux images. Pourtant, quand on utilise la vision croisée, on obtient ce flou désagréable qui est caractéristique de la 3D active lors les mouvements.

Un excellent article en anglais sur le problème.

Les 5 personnes de notre groupe ont été sensibles à ce problème.

3. Ghosting : Les systèmes DLP mis à part (et le plasma pour les TV), tous les systèmes actifs actuels ont énormément de diaphonie, ceci dû à la rémanence des panneaux. Le phénomène est chiffré par la valeur d'extinction de la technologie utilisée.

Pour les projecteurs actuels (sauf les DLP), l'extinction se situe vers les 80. Ce qui veut dire qu'un oeil voit 1/80 de l'image de l'autre oeil. Il ne devrait pas la voir du tout. Ca suffit pour générer énormément de ghosting dans les scènes contrastées (à titre de comparaison, la valeur d'extinction des filtres Dolby3D est en théorie de 1000).

Simulation du ghosting sur une image très contrastée (extinction=80):
Image
Aux dires de certains, l'utilisation des lunettes Monstervision ou Optoma semble réduire ce ghosting. J'ai essayé: Ca reste encore dans des proportions inacceptables.

En conclusion, on se demande comment une techno aussi peu aboutie a pu être commercialisée. Quand les lunettes clignoteront à 120 voire 240Hz au lieu de 48 (et que les panneaux internes suivront ce rythme), on en reparlera, pas avant.

Une fois que vous aurez assisté à une projection passive en double projecteur, croyez-moi, vous ne reviendrez plus jamais à l'active.
Dernière édition par jptheking le 11 Jan 2012, 11:39, édité 17 fois.

Avatar de l’utilisateur
jptheking
Messages : 201
Inscription : 26 Avr 2005, 18:39
Localisation : Yvelines (78)

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar jptheking » 22 Déc 2011, 14:14

FILTRES A INTERFERENCE - PRINCIPE

Les filtres à interférence sont utilisés depuis longtemps dans des vidéoprojecteurs: Filtre dichroïque infrarouge du côté de la lampe et miroirs séparateurs du côté des panneaux.

C'est Infitec qui a eu l'idée d'utiliser ce genre de filtres pour séparer les deux images de la 3D passive. Dolby3D a une license Infitec. Ces filtres sont en fait des miroirs semi-réfléchissants qui laissent passer certaines longueurs d'onde du spectre visible et réfléchissent les autres.

Dans un vidéoprojecteur, les couleurs sont reconstituées à partir des trois couleurs primaires distribuées dans le spectre visible:
Image

L'idée est de découper chacune de ces 3 couleurs primaires en 2 bandes à l'aide de filtres à interférence:
Image

Les bandes R1 V1 B1 sont envoyées par un projecteur sur l'écran alors que R2 V2 B2 sont envoyées par l'autre. Il suffit d'utiliser des lunettes avec les mêmes filtres pour démultiplexer les deux images.

Comme chaque image comporte les trois primaires, on peut reconstituer l'intégralité des couleurs pour chacun des yeux.

Ces filtres sont très complexes. Ils sont constitués d'une cinquantaine de couches minces (donc transparentes) métalliques et céramiques superposées, déposées sous vide par la méthode du sputtering (electron beam). L'espace entre couches détermine les longueurs d'onde qui sont transmises ou réfléchies. On peut faire l'analogie avec notre antenne rateau de TV où les longueurs et surtout les espacements des dipôles déterminent les fréquences qui seront captées.

Le taux de réjection des longueurs d'onde non destinée à un oeil est de 1000. Donc zéro ghosting.

Ca, c'est la théorie.

En pratique, c'est un peu plus complexe:
- Les longueurs d'onde pour une couleur ne sont pas les mêmes pour les deux yeux, donc bien que ça soit du rouge, par exemple, ce n'est pas exactement le même rouge.
- Les propriétés de la lampe jouent pour beaucoup dans l'utilisation de ce procédé.

Document original: http://www.jumbovision.com.au/files/Inf ... _Paper.pdf

Par exemple, pour une lampe au xénon:
Image
On voit que la réponse de la lampe (en haut) n'est pas linéaire et qu'elle favorise les verts.

...et pour une lampe UHP (celles qu'on utilise dans nos projecteurs):
Image
...whaouah :o .... reste plus rien dans les rouges...

Tout ça pour en arriver à la conclusion qu'une correction de couleurs est inévitable.

En fait on arrive à faire ça très bien, même pour les lampes UHP, mais il faut un CMS relativement évolué si on fait ça dans les projs. Pas de problème avec mes deux HW15.

CORRECTION DES COULEURS
Une idée des couleurs à rattrapper? Voici ce que ça donne sans correction de couleurs:
Image
Dans l'ordre: ROUGE VERT BLEU JAUNE CYAN MAGENTA BLANC

Et voici ce que ça donne après correction par les projecteurs:
Image
Même si les couleurs sont un peu différentes, ce n'est pas grave mais il faut qu'elles soient de la même luminosité pour éviter la rivalité oculaire.

De toutes façons, la correction par les menus des projecteurs n'est que temporaire. C'est le boîtier qui sera disponible début de l'année prochaine qui se chargera de cette correction. Il utilisera un algorithme de color cube de 125 points de référence avec interpolation tri-linéaire.

C'est exactement le même principe que celui que j'ai utilisé par le passé. L'avantage d'avoir un PC comme source, c'est qu'on peut utiliser les filtres logiques qu'on veut. Alors je me suis fait un éditeur complet pour l'utilisation d'un cube de 125 points sous AVIsynth. Je suis donc dans les mêmes conditions que le futur boîtier.
Voilà ce que j'obtiens:
Image
On retrouve exactement la mire du départ.

En fait j'ai fini par n'utiliser que la correction par les projos, largement suffisante, car mon CPU n'était pas assez puissant pour faire cette correction ET le motion flow en même temps. Personne n'a jamais remarqué la moindre différence de couleurs quand je montrais des films.
Dernière édition par jptheking le 24 Déc 2011, 11:40, édité 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
jptheking
Messages : 201
Inscription : 26 Avr 2005, 18:39
Localisation : Yvelines (78)

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar jptheking » 22 Déc 2011, 14:14

AVANTAGES - LIMITATIONS DU SYSTEME DOLBY3D

AVANTAGES:
- Zéro ghosting
- Projection passive synchronisée
- Parfaite reproduction des couleurs (avec la future box)

LIMITATIONS:
1. Les filtres des lunettes dolby3D sont très réfléchissants. En fait, ce sont des miroirs semi-réfléchissants.
Ca se voit très bien quand vous portez ces lunettes en lumière ambiante.

Cependant, lors d'une projection:
- Il n'y a aucune réflexion pour les longueur d'ondes qui proviennent de l'écran et qui traversent les verres: Toute lumière réfléchie par les yeux ou le visage retraverse les verres sans réflexion.
- Seule une partie de la lumière atteignant indirectement le visage sans passer par les verres risque d'être réfléchie par l'intérieur des verres.

Donc évitez une salle avec des murs et un plafond blancs. Même dans ce cas la réflexion est modérée car les lunettes Dolby3D ont des branches larges pour protéger le visage des réflexions parasites.

2. Le principe de filtrage repose sur l'épaisseur des couches minces du verre.
Si le faisceau lumineux n'est pas perpendiculaire au verre, cette épaisseur apparente augmente, ce qui décale le spectre lumineux. Avec un angle trop important, un oeil commence à voir une partie des bandes de couleurs qui ne lui sont pas destinées. Il y a alors apparition de ghosting.

Mais:
- Les bandes ne sont pas jointives, il y a un espace entre elles (gaps)
- L'épaisseur des couches varie avec le cosinus de l'angle

=> donc aucun problème de ghosting si l'angle est raisonnable.

Mesure de la transmission des filtres en fonction de l'angle (merci à Larry Elie):
Image
La courbe en rouge représente le filtre gauche. Le droit est en vert.

Les réalisations professionnelles placent les filtres à l'intérieur des projecteurs, entre la lampe et les panneaux, à un endroit où le faisceau lumineux est parallèle.

Si ce n'est pas possible, les filtres sont placés à l'extérieur, devant les projos.
Dans ce cas, le ratio de projection (distance/largeur d'écran) recommandé est 1,7 minimum.

Avec mes projecteurs à 3m de mon écran de 2m, j'ai un mauvais ratio de 1,5. J'avais effectivement un décalage des couleurs, donc un très léger ghosting dans les angles de l'écran. Seulement visible avec des mires de test, jamais lors d'un film. Rien à voir avec le ghosting de mon VPL-HW30ES actuel !
Dernière édition par jptheking le 09 Jan 2012, 16:39, édité 4 fois.

Avatar de l’utilisateur
jptheking
Messages : 201
Inscription : 26 Avr 2005, 18:39
Localisation : Yvelines (78)

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar jptheking » 22 Déc 2011, 14:15

AUTRES SYSTEMES PASSIFS

Les systèmes passifs bi-projecteurs sont connus depuis longtemps et très utilisés par les gamers.

Dans la grande majorité des cas, c'est une technologie à filtres polarisants qui est utilisée, soit à polarisation linéaire (type IMAX), soit à polarisation circulaire (type RealD).

1. L'ECRAN METALLISE
Les deux types de polarisation doivent utiliser obligatoirement un écran métallisé car la polarisation doit être conservée. Ces écrans ont en général un gain de 2,4.

Ce gain de 2,4 n'est pas gratuit, il se traduit par une distribution différente de la lumière. Alors qu'un écran blanc normal réfléchit la lumière dans toutes les directions, un écran métallisé se comporte comme un miroir et réfléchit la lumière selon une direction privilégiée:
Image
Dans l'ordre: écran blanc normal, écran métallisé, écran perlé.

...ce qui se traduit par le phénomène bien connu de "hot spot" (tache lumineuse):
Image
A gauche, vu par un spectateur assis au centre, à droite s'il est assis sur le côté.
Le gain fait bien 2,4 au centre mais se dégrade très rapidement sur les bords. Bref, si l'on comptait sur ce gain pour avoir une image plus lumineuse, c'est raté !

De plus, les écrans métallisés ont beaucoup de grain, dû au dépôt des particules métalliques. Ce grain est visible jusqu'à 5-6 mètres de distance. Parfait pour les salles de cinéma, désastreux à la maison.

Beaucoup d'utilisateurs sont cependant séduits par la 3D en polarisation. Il suffit de leur poser la question de savoir s'ils utilisent leur écran métallisé pour la 2D également. Si ce n'est pas le cas, alors leur 3D n'est pas aussi bonne qu'ils le clament...

2. LES FILTRES ET LES LUNETTES
Quel que soit le type de polarisation utilisée (linéaire ou circulaire), les lunettes sont à très bas prix (1-2 euros) et la transmission lumineuse est d'environ 40%. L'extinction est excellente: 500 à 1000.

Mais... le maillon faible est l'écran qui ne retient que partiellement la polarisation. La polarisation linéaire s'en sort un peu mieux que la circulaire:
- LINEAIRE: extinction: 150 à 200
- CIRCULAIRE: extinction: 80 à 150

A noter que le système RealD qui utilise la polarisation circulaire applique dans le projecteur une compensation pour le ghosting (ghostbusting). Obligatoire, sinon trop de ghosting.

LES SALLES DE CINEMA
Il existe 4 types de salles:
- XPAND Lunettes actives - écran normal
- IMAX Polarisation linéaire - écran métallisé
- RealD Polarisation circulaire - écran métallisé
- Dolby3D Interférence - écran normal

Pour des raisons économiques, les 4 systèmes ont maintenant adopté la projection séquentielle mono-projecteur (certaines salles IMAX utilisent encore deux projecteurs), avec les défauts inhérents à cette approche: flicker, motion lag.

C'est cependant beaucoup moins visible grâce à la fréquence utilisée : 144Hz (2x72) au lieu de 96 (2x48) pour nos projecteurs.

A noter que c'est le système Dolby3D qui remporte la palme de toutes les critiques pour sa parfaite restitution des couleurs !

CONCLUSION
Bon voilà, vous savez tout (presque) sur la bi-projection. Vous avez tout lu jusqu'au bout ? Quel courage... :o

Je vous avais prévenu que c'était un peu long. Mais au moins tout se trouve au même endroit maintenant.
Dernière édition par jptheking le 24 Déc 2011, 15:05, édité 7 fois.

Avatar de l’utilisateur
El-Rico
Messages : 473
Inscription : 29 Nov 2010, 10:15
Localisation : Marne la vallée

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar El-Rico » 23 Déc 2011, 09:01

Superbe sujet. Il faut que j'étudie cela à tête reposée...
Mmmh, 2 Epsons R4000 en 3D passive, ça doit le faire... :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
dax
Messages : 537
Inscription : 14 Fév 2011, 08:54

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar dax » 23 Déc 2011, 09:27

salut,
c'est vraiment passionnant, merci pour toutes ces infos. je suis tellement amateur dans ce domaine. la 3d active d'un h5360 me suffit, me tape pas ....

pour de la vrai 3d, j'ai pu tester un casque virtuel avec un ecran pour chaque oeil, un peu comme le casque de sony mais ca n'a plus rien à voir avec de la projection style "ciné".


+++++++
mon blog sur nos voyages et futur... et plein d'autres surprises
Radio thaï
Retour vers le futur

Avatar de l’utilisateur
jptheking
Messages : 201
Inscription : 26 Avr 2005, 18:39
Localisation : Yvelines (78)

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar jptheking » 23 Déc 2011, 11:36

El-Rico a écrit :Superbe sujet. Il faut que j'étudie cela à tête reposée...
Mmmh, 2 Epsons R4000 en 3D passive, ça doit le faire... :mrgreen:

Ca serait top en effet. En moins cher tu as deux HW20... :D

dax a écrit :... la 3d active d'un h5360 me suffit, me tape pas ....

Exactement ce que je me suis dit pour le HW30. Comme ya pratiquement pas de contenu 3D, hein.... c'est un bon projecteur 2D après tout.

Avatar de l’utilisateur
KILMER
Messages : 376
Inscription : 02 Sep 2011, 09:49

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar KILMER » 23 Déc 2011, 13:41

Super sujet JP,

Tu vois tu finis par y venir malgré toi.
Merci beaucoup pour cet effort de rédaction très fournie techniquement et le forum a la chance de t'avoir parmi nous. :P

J'ai juste une question par rapport à tout cela, quant est-il dela perte de luminosité par rapport à un système avaec un seul projecteur?

Avatar de l’utilisateur
jptheking
Messages : 201
Inscription : 26 Avr 2005, 18:39
Localisation : Yvelines (78)

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar jptheking » 23 Déc 2011, 14:17

KILMER a écrit :Super sujet JP,

Tu vois tu finis par y venir malgré toi.
Merci beaucoup pour cet effort de rédaction très fournie techniquement et le forum a la chance de t'avoir parmi nous. :P

J'ai juste une question par rapport à tout cela, quant est-il dela perte de luminosité par rapport à un système avaec un seul projecteur?

Tous les systèmes en sont au même point. Comme dans tous les cas il faut envoyer la moitié à un oeil et la moitié à l'autre, le maximum absolu théorique de transmission lumineuse est de 50%.

A cause des marges que l'on est obligé de prendre pour éviter le ghosting, on descend en pratique à 38-40% pour tous. Encore moins bon semble-t-il pour les projos actifs. Mais Sony a marqué un point en utilisant la modulation de la lampe qui lui fait gagner quelques pourcents, donc dans ce cas il remonte à 38-40% comme les autres.

Une seule exception: Les bi-projecteurs avec des filtres polarisants STEREOPOL ou SPAR qui peuvent profiter de la polarisation déjà en place sur les panneaux sur certains projecteurs. Ils peuvent alors utiliser des filtres retardateurs qui transforment la polarisation des panneaux en polarisation circulaire, dans les sens des aiguilles d'une montre pour l'un et dans l'autre sens pour l'autre. Dans ce cas, et grâce au fait qu'on a 2 projecteurs, donc 2 fois plus de lumière, on arrive à 80% de transmission. Mais c'est de la polarisation circulaire, donc écran métallisé et pas mal de ghosting (enfin pas plus que le HW30... :( )

Avatar de l’utilisateur
Bourrin
Messages : 143
Inscription : 28 Mars 2007, 09:18
Localisation : Colmar / Alsace

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar Bourrin » 29 Déc 2011, 11:23

Vraiment impressionnant et intéressant ce poste, bravo.
C'est ton boulot jptheking ou c'est un hobby ?


Sinon je viens de m'acheter le H5360BD de Acer, et niveau 3D c'est bien mieux rendu qu'au cinéma (Kinépolis), testé avec les mêmes films (Avatar, Alice au pays des merveilles etc).
Quelle est la technologie qu'ils utilisent ? Je pense que c'est sur écran normal mais dans ta liste ce sont des lunettes actives, alors qu'elles ressemblent plus à des lunettes passives (je pense ?).
- JVC X35 / Extron DSC-301HD / Marantz SR6010 / NVidia Shield TV 2017

Avatar de l’utilisateur
jptheking
Messages : 201
Inscription : 26 Avr 2005, 18:39
Localisation : Yvelines (78)

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar jptheking » 29 Déc 2011, 11:51

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus, ci-dessous mes échanges très instructifs avec thxrd qui ne m'en voudra pas de recopier ce mp pour le bénéfice de tous:
-------------------------------------------------------
Merci pour ce retour très intéressant. Je constate quand-même que nous sommes d'accord sur beaucoup de points (par exemple l'écran métallisé). D'autres sont controversés et d'autres sont effectivement vrais (mais seulement dans le domaine pro).

Mais on ne compare pas vraiment la même chose. Je me place dans le domaine grand public moyenne gamme (coût total 5000 euros) alors que vous vous placez dans le domaine professionnel (coût ?).

Je me suis permis d'insérer mes commentaires dans votre texte:

thxrd a écrit :bonjour
fil documenté et interressant mais avec lequel je ne suis pas du tout d'accord ...
si on oublie la 3D passive avec écran métallisé qui interdit de projeter sur le meme écran une image 2D ( et qui meme en 3 D génere des hot spot et une colorimétrie horrible meme avec une correction ,poussée du gamut /T°)
personne meme au cinéma ne choisira une solution passive "totale" ( usant de 2 projos car aujourd'hui les projos sont tous 3D et coutent le meme prix que des 2D ...
sur ce point votre analyse cciale est érronnée

Deux projecteurs moyenne gamme sans motion flow (puisque c'est la box à venir qui va le faire) restent à peine plus chers qu'un projecteur 3D actif avec motion flow (incontournable de nos jours dans les projos grand public). Exemple: 2xVPL-HW20 et un VPL-HW30

meme en salle de cinéma cette solution n'est pas retenu ( j'en donnerais les raisons à la fin )
l'usage du principe Dolby/infitec avec les lunettes à filtres ne peut etre considéré comme "supérieur " à tout ... de mon humble avis il est largement supérieur au passif standard

Nous sommes donc d'accord au moins sur ce point :)

c'est clair mais la comparaison avec l'actif ne le donne pas gagnant car vous négligez qqs points :

d'abord ce systeme ne neccessite pas lui non plus (comme le passif polarisant) 2 projecteurs ( les projecteurs de cinéma incluent tous de série le moyen d'insérer le Kit en interne dans le projo ( comme en passif on met la plaque de polarisation Vofony ou la roue devant l'optique /avec Dolby c'est en interne )

Eh oui, c'est bien là le problème... le fait que ça devienne séquentiel... et donc qu'on perde définitivement la synchro entre les deux images (voir plus loin le post de Wolfgang).

quand aux systemes shutters purs vos négligez un point important .. l'image n'a jamais été en 48hz ... - c'est la source qui l'est et ce quel que soit le principe retenu en projection ) les systeme shutter travaillent en 144hz et sont ceux qui ont et de loin le moins de ghosting .. et pour cause !!! c'et impossible physiquement

Je ne parlais pas de la source en 24p. Je parlais du 48fps par oeil en mode 3D (donc 96Hz en grand public au lieu de 144Hz dans le domaine pro).

Pour le ghosting, entièrement d'accord pour les systèmes DLP, à condition qu'ils soient tri-DLP, ce qui est le cas des projecteurs pro, pas des projecteurs grand public (AEC insupportables). On est donc encore d'accord :)

apres que vous ayez vu des projos merdiques ou des cinéma avec les machines dont le timing et les darks sont réglés avec une truelle par un macon ..ça c'est possible ... mais c'est autre question ..
personnellement j'utilise un projecteur de cinéma ( Christie Solaria ) et cette machine étant capable de série de fonctionner dans les 3 systemes la comparaison est sans appel ...
j'ai fait chez moi les tests avec la roue de polarisation / la plaque Volfony / le filtre Dolby .. et le kit Xpand pro ..

le meilleurs résultat en fluidité/colorimétrie est le shutter .. ça c'est sans appel et ça se mesure avec des mires spécifiques (quand à la colo les 2 autres systemes sont "non completement " corrigeable" meme sur une machine de cinéma ..
en retenant que le passif classique est éliminé d'emblé à cause de la toile métalisée

Vous comparez trois méthodes en mono projecteur. Je veux bien croire qu'une des trois est meilleure que les deux autres.

Il n'en reste pas moins que, même dans le domaine professionnel, certains artefacts uniquement liés au système mono-projecteur, donc séquentiel, me sont insupportables (je dois être un cas unique...). A étudier par exemple la réalisation de Wolfgang qui a choisi la double projection justement pour éliminer ces défauts.

Je cite (page 5):
=> i like the picture and motion is far better in this passive double stack 3d setup
compare to a single 3d pr. setup.

=> its not about the light level in 3d that can be double compare to a
single pr. 3d setup its the way motion was handle that makes for me the biggest difference!

Entièrement d'accord avec lui selon ma propre expérience. En grand public (VPL-HW30), c'est tout simplement insupportable à 48fps par oeil.

ensuite compare la lumière finale entre 2 projo et 1 .. ben c'est sur heureusement que c'est plus fort avec 2 !! mais le niveau de perte en % lui reste rigoureusement identique .. et le pisui double!!!

D'accord, le fait d'avoir 2 projecteurs ne double pas la lumière en 3D. Il suffit de considérer un seul oeil dans le raisonnement. L'autre projecteur pourrait aussi bien être éteint... On est encore d'accord.

la perte totale avec le X pand ( mesurée avec un spectro ) est de 63 % et est conforme à ce qu'annonce le constructeur
la perte totale avec le Dolby est de 79% ( toujours mesurée et avec la dernière "évolution" du filtre
la perte la plus faible est évidemment avec le passif standard du fait du gain de l'écran .. ( mais éliminé )

la problématique en cinéma étant la lumiere (du fait de la taille d'écran // le passif standard domine ( avec la roue de polar ) mais depuis 1an le shutter fait une forte progression justement à cause du fait que l'on garde un écran normal et que il a la meilleure fluidité et le plus faible ghost ( et une perte "intermédiaire et que le prix des lunettes actives s'est effondrés à 20euros à l'achat )

le couplage de 2 projos fait perdre de la netteté et rend le calage colorimétrique impossible ( ou quasi impossible ) et la stabilité de convergence dans le temps et impossible à tenir (meme Imax abandnne l prncipe de projos couplés...!!!!

Tout simplement faux, désolé. La convergence peut très bien n'être qu'approximative car les deux yeux ne voient pas la même image. J'ai beaucoup débattu de ce point précis sur les forums et on est tous tombés d'accord. On supporte très facilement un décalage dans tous les sens de plusieurs dizaines de pixels. Vous avez réalisé que si vous penchez la tête de seulement un degré, c'est équivalent à avoir un décalage vertical de 19 pixels??? Avec un mauvais alignement horizontal, vous changez simplement la parallaxe et donc le plan de référence de l'écran. Un alignement de quelques pixels est de toutes façons très facile à réaliser et n'oblige pas à constamment le vérifier.

Ceci bien sûr si les deux images sont parfaitement indépendantes. Ce qui n'est pas du tout le cas du système RealD par exemple, à cause du ghostbusting qu'il est obligé d'employer. Les deux images dans ce cas ne sont plus indépendantes et un alignement au pixel est requis. Pareil pour le système stereobright.

Une projection 2D utilisant 2 projecteurs pour avoir plus de luminosité devrait également avoir un alignement au pixel près. Le cas par exemple d'IMAX avec une solution à 4 projecteurs.

donc fil interressant je maintiens mais à l'arrivé faux quand meme pour quelqu'un qui possede le moyen de comparer vraiment ....

cordialment thxrd

En conclusion, si on ne supporte pas les artefacts de flicker (48Hz, 72 pour les pros je sais...) et le motion lag (dù au mode séquentiel), on fait quoi chez soi à prix modéré? Ben.... on se dirige vers une approche bi-projecteurs qui n'a pas ces défauts. Et on choisis laquelle des approches bi-projecteurs???......

Cordialement. JP

thxrd a écrit :entierement d'accord avec la plupart de vos remarque mais pour l'alignement je parlais en 2D ( car quand on utilise un systeme à 2 projos ( comme dans pas mal de salle Imax ) les 2 projos fonctionne aussi en 2 D et dans ce cas je êut vous assurer que pour avoir régéler et calibrere des Christie dans cette config Imax que le résultat en terme de piqué est parfaitement nul et en plus sera différend le lendemùain .. ( quand à réglér le gamut sur les 2 et en faire le bon ça c'est du reve )

en 3D on est d'accord on s'en fout . qqs pixels de décalage ne changeront rien ...

évidmment je ne m'interresse pas au résultats sur machine grand public ..
en effet de la 3D sur un JVC c'est pas terrible ..
mais en 144 hz sur un triDLP c'est ce que j'ai vu de mieux ( si on prend l'ensemble des parametres ...)

il faut noter que Imax ne va plus utiliser de systeme bi projecteur ....( et en plus il faut qu'il ne fasse pas faillite ce qui n'est pas gagné)

Avatar de l’utilisateur
jptheking
Messages : 201
Inscription : 26 Avr 2005, 18:39
Localisation : Yvelines (78)

Re: PROJECTION 3D PASSIVE IDEALE

Messagepar jptheking » 29 Déc 2011, 12:02

Bourrin a écrit :Vraiment impressionnant et intéressant ce poste, bravo.
C'est ton boulot jptheking ou c'est un hobby ?
Sinon je viens de m'acheter le H5360BD de Acer, et niveau 3D c'est bien mieux rendu qu'au cinéma (Kinépolis), testé avec les mêmes films (Avatar, Alice au pays des merveilles etc).
Quelle est la technologie qu'ils utilisent ? Je pense que c'est sur écran normal mais dans ta liste ce sont des lunettes actives, alors qu'elles ressemblent plus à des lunettes passives (je pense ?).

Non ce n'est pas mon boulot, c'est bien un hobby. Mais je suis un peu dans le coup quand-même, étant ingénieur en électronique (en fait je l'étais avant 60 ans... :mrgreen: Maintenant j'ai tout mon temps... :D :D :D :D ).

Le H5360BD est un DLP, donc normalement pas de ghosting. Mais des AEC possibles pour ceux qui y sont sensibles (ça s'est beaucoup amélioré).


Revenir vers « VP numériques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités