*** Parlons un peu subwoofer ***

Enceintes Hi-Fi (enceintes électrodynamiques, panneaux, ...)

Modérateur : Les Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Archi
Messages : 7164
Inscription : 04 Août 2003, 14:54
Localisation : Liège
Contact :

*** Parlons un peu subwoofer ***

Messagepar Archi » 17 Jan 2004, 11:28

Quels sont les subwoofers qui vous ont épattés par sa capacité de disparaître à l'écoute, de s'intégrer à la perfection dans votre système au point de ne pas faire la différence entre vos enceintes et votre sub "bref qu'on ne puisse pas le localiser", car c'est bien là l'essentiel à mes yeux.

Je ne vous cache pas que par mes expériences une marque se détache fortement du reste >

Image
> http://www.rel.net


Et tout particulièrement ce modèle ci :D :P :D
Image
Image
REL Q400E

CARACTERISTIQUES


Brevet : Active ZeroQ Acoustic Suspension System
Charge close : 25 litres

RÉPONSE DE FRÉQUENCE INFÉRIEURE à-6dB : 17Hz

* Véritable amplificateur 400 W , "discrete direct-coupled MOSFET "

* HP de 300 mm à longue course, haute résistance

* Filtre variable de 26 à 106 Hz

* Selecteur à 4 positions : line/LFE (phase de 0 à 180°)

* Transformateur toroidal de qualité audiophile

* Connection double : Neutrik haut niveau (sur les borniers de l'ampli alimentant les enceintes principales) + RCA entrées analoqiques bas niveau (pour le Home Cinéma). Les deux pouvant être connectées en même temps

* Volumes de controle de niveau séparé pour le haut niveau (connexion en parrelléle sur les enceintes principales > en soutien grave sans filtrage) et/ou bas niveau (avec filtrage)

* Set-Safe®, protection ultra rapide

* 3 ans de garantie

POIDS : 30 Kgs



Néanmoins je n'ai pas tout testé malheureusement, je fais surtout référence aux sub Vélodyne et tout particulièrement à leur nouvelle gamme Digital Drive > "DD10, DD12, DD15 et DD18"

Image
> http://www.velodyne.com
> http://www.hometheaterhifi.com/volume_1 ... art-2.html

Il y a également les nouveaux sub Nautilus "ASW800 et ASW850"

Image
> http://www.bwspeakers.com/index.cfm/fus ... 0ASW%20850

Bref quelles sont vos expériences concluantes en la matière tant en hifi qu'en HC ;)
Dernière édition par Archi le 06 Fév 2004, 23:33, édité 2 fois.
en vadrouille...

Avatar de l’utilisateur
tazz
Messages : 14890
Inscription : 10 Août 2003, 12:03

Messagepar tazz » 17 Jan 2004, 11:43

Des (deux) JBL 4645c, poussés par des ampis QSC ou équivalent, si possible... :P :P
Dernière édition par tazz le 07 Fév 2004, 10:38, édité 1 fois.
"Donc je ferme après avis des juristes". Managing Director EDV en la_dilettante since summer 2008.

Avatar de l’utilisateur
ashram
Professionnel
Messages : 5344
Inscription : 14 Août 2003, 07:59
Localisation : mons
Contact :

Messagepar ashram » 17 Jan 2004, 16:34

ben pour être franc, jamais entendu un caisson bien se marier avec des principales dans le but découter de la musique.
en HC, c'est assez différent et là, c'est surtout le spectaculaire qui intervient !

mais bon, si on me prouve le contraire... suis pas contre... mais c'est pas gagné


olivier qui aime pas les caissons boum boum :lol:

Avatar de l’utilisateur
adol
Messages : 1442
Inscription : 18 Août 2003, 20:59

Messagepar adol » 17 Jan 2004, 17:15

je suis désolé, j'ai beau cherche je n'arrive pas à conclure à autre chose que ça :

ze engin
Image

une vue en coupe
Image

et le filtre
Image

Avatar de l’utilisateur
Archi
Messages : 7164
Inscription : 04 Août 2003, 14:54
Localisation : Liège
Contact :

Messagepar Archi » 17 Jan 2004, 17:40

:lol: je me doutais bien qu'il allait me ressortir son TANK :lol:
en vadrouille...

wen
Messages : 49
Inscription : 30 Déc 2003, 22:59
Localisation : Belgique

Messagepar wen » 23 Jan 2004, 13:34

coucou,

Au début, peu de marques vendaient des subwoofer, et une seule sortait du lot, REL acoustics, mon choix s'est donc porté sur un caisson de cette marque (Rel storm), j'ai fait des écoutes aussi bien avec des enceintes Martin Logan que des enceintes classiques, on ne pouvait distinguer que le grave ne provenait pas des HP :lol: .

Pour ce qui est des autres sub que j'avais testé, la plupart étaient catastrophique à coté du rel ... ils en faisaient trop ou pas assez, s'intégraient très mal, sonnaient comme des casseroles, bref rien de bon.

Actuellement, la plupart des marques hifi vendent des subwoofer, j'ose donc espérer que ca s'est amélioré, meme si je reste très content de mon rel ...

Image

Avatar de l’utilisateur
Archi
Messages : 7164
Inscription : 04 Août 2003, 14:54
Localisation : Liège
Contact :

Messagepar Archi » 06 Fév 2004, 21:28

CAD SW 21S




SPECIFICATIONS

Caisson passif, charge bass-reflex.
Haut-parleur : 1 boomer de 55 cm - cône papier - 16 kg.
Tenue en puissance : 800 WRMS.
Sensibilité : 100dB/W.
Réponse en fréquence : 20 à 1 200 Hz.
Dimensions : 575 x 676 x 575 mm.
Poids-54Kg.
Prix indicatif : 2075€.


Bien que la plupart des caissons "domestiques " soient du type actif (ampli et réglages intégrés, ce qui facilite leur insertion dans un système existant), le CAD SW 12 S est un caisson purement passif : une enceinte d'extrême-grave sans filtre ni ampli.
Ces éléments devront se trouver en amont (une sortie filtrée du système multicanal, avec un ampli derrière).
L'énorme HP de 55 cm remplit une face de la "petite" caisse de 220 litres (le "S" du nom vient de "small") ; il existe une version 388 litres ...

Vu sa taille et ses possibilités, un caisson comme le CAD SW21S ne pourra vraiment s'exprimer que dans une salle aux murs inertes de minimum 50 m2 en compagnie d'enceintes descendant elles-mêmes très bas avec du niveau : pour éviter les problèmes de raccordement grave / extrême-grave.
En effet, si on coupe le caisson aux alentours de 60 Hz, il faut que les enceintes aient encore "une sacrée pêche" vers 80 Hz pour suivre la dynamique de l'engin ...

La membrane est en papier, rigidifiée par de nombreuses corrugations concentriques. Elle rayonne par l'avant du cube, ainsi que les deux évents de 93 mm de diamètre et 140 mm de long.
La suspension extérieure est réalisée par trois demi-rouleaux en tissu imprégné, aidée dans sa fonction par un double spider assez rigide, mais parfaitement apte à fonctionner en piston sur de grandes amplitudes. Le saladier en aluminium moulé supporte une ferrite de 220 mm de diamètre.
Le haut-parleur est fixé par huit vis parker de 6 mm directement dans le lamage, sans inserts métalliques, dommage ...



Inspiré de l'étude de Ph. Viboud (Revue du Son)

ECOUTE
(Philippe Viboud et Alex Tinquant, RDS)
• ÉTENDUE DU GRAVE
Bandes son • Orgues...
Branché au sein de notre système qui comprend déjà trois boomers de 38 cm sur les frontales, le CAD s'est intégré d'une manière plus aisée que prévue. Les écoutes ont confirmé les mesures : il descend bas, mais surtout avec une énergie sans commune mesure vis-à-vis de la majorité des caissons. Il joue donc parfaitement son rôle de "sub".

• DYNAMIQUE
Bandes son • Percussions...
Oups ! Ça, c'est quelque chose... Le SW21 S s'écoute autant avec les oreilles que le plexus solaire !
Enfin un vrai "sub" qui rend inutile les pseudo-vibreurs fixés sous les sièges... Que ce soit sur le trente deux pieds de l'orgue, une explosion ou un tremblement de terre, il ne reste pas à la traîne des autres voies, du moins sur un système cohérent et très bien réglé. Précision pratique, l'amplification en amont doit quand même être assez musclée.

• PUISSANCE
Bandes son • Orgues • Percus...
Nous ne l'avons pas mis en défaut et c'est plutôt notre amplificateur qui a demandé grâce !

Pour ce test, court mais intense, nous avons quand même eu peur de prendre les dalles du plafond sur la tête avec la première déflagration des mines de U571 ou la vibration de la peau du gros tambour japonais. Le haut-parleur lui n'a pas eu peur, donc test de tenue concluant !

• INTÉGRATION - NUANCES
Synthés • Piano • Basses...
Il ne faut pas demander au CAD ce qu'il ne sait pas faire. Il faut le couper bas et l'idéal serait d'avoir deux réglages : un pour la musique avec une coupure basse (< 60 Hz) et un filtrage en pente plus douce et un pour les films. Nous l'avons fait avec les mémoires de l'Accuphase et le CAD révèle une polyvalence que l'on ne pouvait soupçonner.

S'il est plus à l'aise en home cinéma, du fait de son canal dédié, la musique lui sait gré d'un apport en assise et ampleur qui transforme un piano de concert ou un orchestre en une entité spatialement réaliste.

CONSEILS D'UTILISATION
Un passif demandant un bass-management en amont de l'amplificateur de puissance, vérifier ses possibilités dans le setup de votre préampli-décodeur.
Ne pas négliger la qualité de l'ampli associé. Une grosse puissance ne suffit pas ...


Retrouvez l'article entier (photos, courbes, chiffres...) dans la RDS de septembre 2003
Cotations : Attention : Cotation sur 5
depuis 09/2003
Dynamique subjective 4.5/5
Définition 5/5
Effet stéréo 5/5
Cohérence d'ensemble 3.5/5
Rapport qualité/prix : 4/5




Prix indicatif : 2075€. (septembre 2003)
Dernière édition par Archi le 06 Fév 2004, 21:35, édité 1 fois.
en vadrouille...

Avatar de l’utilisateur
Archi
Messages : 7164
Inscription : 04 Août 2003, 14:54
Localisation : Liège
Contact :

Messagepar Archi » 06 Fév 2004, 21:34

VELODYNE DD 18



SPÉCIFICATIONS

> Type : Caisson actif clos asservi télécommandé.
> Haut-parleurs : 1 haut-parleur Tandem PP de 46 cm.
> Ampli de puissance : 1250 W RMS.
> Connectique :
A.In:2 RCA /1 XLR / 2 borniers HP / 2 XLR Micro In
A. Out:4 RCA (dont une filtrée)/ 1 RCA (test générateur).
Divers : In-Out RS 232 / Comp et Y/C Vidéo Out 1 Remote In.
> Réponse en fréquence : 14 à 120 Hz ± 3 dB.
> Dimensions : 460 x 590 x 450 mm.
> Poids: 52 kg
> Origine : USA.
> Prix indicatif : 3 990 € (version noire standard) 4190 € (version cerisier et érable)


[...]
Par simplification, la série "Digital Drive" est construite autour du même bloc d'électronique intégrant un module de puissance de 1250 W RMS, capable de fournir plus du double en régime impulsionnel. Ce n'était pas le cas de l'ancienne famille qui n'utilisait ce module qu'à partir du modèle HGS 12. [...]
Le boomer est donc un 46 cm muni d'une membrane épaisse et rigide à base de Kevlar.
Le support de bobine en fibre de verre de 75 mm de diamètre pour 150 mm de long, supporte deux bobines fonctionnant en tandem. Elles baignent dans les entrefers des deux plaques de champ situées de chaque côté du circuit magnétique constitué de deux énormes aimants annulaires accolés, représentant près de 11 kg de ferrite !
Cet équipage mobile, capable d'une élongation de 25 mm de part et d'autre de sa position de repos, est centré par deux spiders et une suspension périphérique demi-rouleau d'épaisseur variable EPDM, mais assurant une extrême raideur à l'ensemble. Le saladier en aluminium injecté est une pièce unique à la hauteur de la situation pour assurer une base mécanique lourde et stable, indispensable au fonctionnement en piston de ce superbe haut-parleur.
Hormis le câblage de la double bobine mobile, il est aussi relié à l'électronique embarquée par le capteur accéléromètre assurant son asservissement via un analyseur fournissant les données résultantes à l'amplificateur.
Le "Digital High Gain Servo System"™- mesure, compare et contrôle chaque mouvement du cône à une fréquence de 16 kHz.
C'est ce principe qui permet une réduction drastique de la distorsion (< à 5 %), malgré les élongations dont est capable le haut-parleur.

Le volume "réduit" disponible, la charge close et le type de haut-parleur employé imposent une technologie d'amplification adaptée. Velodyne a choisi la "classe D", faussement appelée "numérique", mais dont le mode de fonctionnement sans transformateur assure un excellent rendement (95 %), propice à une réduction de la taille d'un module de grande puissance, mais surtout de la dissipation thermique.
[...]

Avec le DD 18, l'amateur a plusieurs choix de connections. Le canal spécifique LFE peut être branché sur RCA ou XLR. L'utilisation de la liaison symétrique n'a d'intérêt que si votre préampli-processeur possède lui-même une vraie sortie LFE en mode symétrique.
L'entrée RCA est aussi stéréophonique, doublée d'une sortie filtrée en passe-haut à 80 Hz/6 dB. De plus une autre sortie "Thru" est câblée en parallèle sur les entrées pour chaîner un deuxième caisson... Dans le cas du DD 18, ça risque d'être rare!
[...]
Les habituels réglages sont ici absents, hormis le réglage de niveau via deux boutons poussoirs. Nous allons voir que le DD 18, contrairement à la majorité de ses confrères, se gère essentiellement à distance.
[...]

Toute la nouvelle série DD est livrée avec une mallette contenant câble, pied de table, micro de mesure et même une bonnette anti-vent dont l'utilité nous échappe encore! Certes le DD 18 remue de l'air, mais pas à ce point... En liaison avec le logiciel interne et un écran externe qui peut-être PC ou TV, le micro vous renseignera sur la courbe objective "caisson+local" en fonction du placement et des réglages.
Ces derniers sont beaucoup plus sophistiqués que sur les caissons classiques, c'est le moins que l'on puisse dire. Nommé "Room Management Technology", Velodyne l'a voulu cependant convivial pour l'amateur, c'est-à-dire que l'utilisation du téléviseur familial est le seul élément extérieur indispensable. Tout le reste est intégré, sans avoir recours a un PC, un logiciel sur CD ROM ou autre complication.
La pierre angulaire est évidemment l'égaliseur paramétrique huit bandes de 15 à 200 Hz (+ 6/- 12 dB) qui permet de linéariser le DD 18 dans son local et vis-à-vis des enceintes. Mais les autres paramètres habituels bénéficient aussi de l'apport du soft avec un réglage des pentes de 6 à 48 dB/oct sur le filtrage passe-bas (15 à 199 Hz) et de 12 à 48 dB/oct sur le passe- haut subsonic ( 15 à 35 Hz). La phase est aussi réglable par bond de 15°, entre 0° et 180°.
Velodyne a eu la bonne idée d'intégrer six mémoires qui permettent de sauvegarder ces paramètres et de mieux appréhender leur influence par simple comparaison.
[...]

CONSEILS D'UTILISATION

L'achat d'un DD 18 sous-entend un système et un local en phase. L'aide de la correction paramétrique ne doit être considérée que pour peaufiner la linéarité et le raccord. Bien vérifier l'assise sur un sol stable et neutre...
Ses 52 kg sont "limite" au vu des prestations électro-acoustiques. Si vous pouviez le "charger", par ex. avec une plaque de marbre de 20 ou 30 kg sur le dessus, histoire d'augmenter le rapport vis-à-vis de la masse mobile, ce serait vraiment top !



Extraits de l'analyse de Ph.Viboud

ECOUTE
• ÉTENDUE DU GRAVE
Bandes son - Orgues...
Ph. V. Précisons que le DD 18 nous a demandé près de trois heures pour le régler, peaufiner et tout mettre en mémoire. Cela valait la peine, les mesures effectuées dans notre auditorium de 70 m2 parlent déjà d'elles-mêmes !
L'excursion dans l'extrême grave est tout simplement exceptionnelle. On le ressent sur la vibration des peaux des percussions après la frappe. La superposition des sons grave est à la fois plus différenciée et plus nuancée.
A.T. Ce caisson ne pourra pas s'intégrer dans tous les locaux... Hormis le volume, il faut aussi penser à la neutralité des cloisons, plancher, plafond et autres bibelots... Car le DD 18 descend vraiment très bas et surtout avec une phénoménale énergie !
Tout objet sujet à un mode vibratoire sur les trois premières octaves ne résistera pas à l'envie de participer à la fête, c'est sûr. Écoutez la poursuite dans le champ d'astéroïdes de Titan AE ou le départ d'Apollo 13 pour comprendre...

• DYNAMIQUE
Bandes son - Percussions...
A.T. Nous pouvons comptabiliser sur les doigts d'une main, les caissons capables de reproduire le 20 Hz sans atténuation, mais aussi d'être assez rapide et tenu pour ne jamais faire "pièce rapportée". Ce DD 18 peut se compter sur le majeur à ce niveau...
Tous nos tests sont passés avec un impact saisissant. De la modulation du pédalier de l'orgue aux bandes-son les plus violentes, on rentre vraiment dans un autre univers.
Même des extraits que nous connaissons parfaitement, nous ont fait découvrir des détails qui passent majoritairement inaperçus. La bataille de Gladiator avec le martèlement des sabots des chevaux sur le sol ou le bruit de frappe des catapultes en est un exemple. Le réalisme du spectacle monte d'un cran...

• TENUE EN PUISSANCE
Bandes son • Orgues • Percus...
Ph. V. Malgré le volume de notre auditorium, nous n'avons pas réussi à le mettre à genoux... Par contre nous avons failli prendre les dalles du plafond sur la tête !
Sans parler de l'explosion des grenades sous- marines de U571 qui vous remue l'estomac, une plage comme "Mysterious Traveller" de Weather Report en SACD 5.1, donne une idée du niveau dont est capable le Velodyne sans distorsion. L'espace multicanal s'élargit comme par magie.


• INTÉGRATION - NUANCES
Synthés • Piano - Basses...
P.V. Sur ce crrtere. le DD 18 nous a fait plus forte impression que son prédécesseur, le HGS 18. Sa faculté d'intégration vient avant tout d'une meilleure aptitude aux nuances, d'une signature moins marquée à ce niveau.
S'il reste un peu typé, la souplesse de ses réglages vient au secours de l'amateur pour toujours trouver un excellent compromis.
En contre-partie, il faut peaufiner en fonction des sources et faire appel à ses mémoires pour le rendre polyvalent. C'est ce que nous avons pour la musique et les films, mais avec plus de temps, il est évident que l'on peut faire encore plus subtil... Ce Velodyne est du genre jouissif!
A.T. On pourrait penser qu'un caisson équipé d'un 46 cm est difficile à intégrer dans une installation, hors avec le DD 18 il n'en est rien.
Si l'on respecte ses exigences et que l'on prend du temps pour bien le positionner et affiner tous les paramètres en fonction de la source, on obtient un piano à queue avec un coffre exceptionnel, une vivacité et une matière sur les cordes d'une contrebasse qui vous laisse scotché.
Nous avons rarement entendu la peau du tambour d'Himalaya faire vibrer l'air de l'auditorium avec un tel réalisme et les bandes-son prennent incontestablement une autre dimension... Un dernier détail : invitez vos voisins pour le spectacle, sinon il risque d'y avoir un léger malaise !

NOUS AVONS AIMÉ

La fabrication et la technologie.
Les résultats objectifs et subjectifs.
La souplesse d'emploi et d'intégration.
Le rapport prestation/prix.

NOUS AURIONS APPRÉCIÉ

Une télécommande RF et rétroéclairée.
Une caisse encore plus massive.
Des pieds pouvant être bloqués en hauteur.


Retrouvez l'article entier dans la Revue du Son, janvier 2004
Cotations : Dynamique subjective : 4.5 /5
Tenue en puissance : 4 /5
Etendue du grave : 4.5 /5
Facilité d'intégration : 4 /5
Rapport qualité / prix : 4 /5




> Prix indicatif : 3 990 € (version noire standard) 4190 € (version cerisier et érable)



Recommandé 5 étoiles
en vadrouille...

Avatar de l’utilisateur
Archi
Messages : 7164
Inscription : 04 Août 2003, 14:54
Localisation : Liège
Contact :

Messagepar Archi » 06 Fév 2004, 22:01

Voici un lien avec pas mal de subs testés ;)

>>> http://audiophilefr.free.fr/caissons.php
en vadrouille...

Youl
Messages : 142
Inscription : 19 Nov 2003, 07:54
Localisation : auvergne63

Messagepar Youl » 06 Fév 2004, 22:14

Sympa la présentation, :D
En décortiquant ces essais quelles sont tes conclusions, à défaut de les écouter dans la vrai vie. :cry:

Avatar de l’utilisateur
Archi
Messages : 7164
Inscription : 04 Août 2003, 14:54
Localisation : Liège
Contact :

Messagepar Archi » 06 Fév 2004, 23:28

Youl a écrit :Sympa la présentation, :D
En décortiquant ces essais quelles sont tes conclusions, à défaut de les écouter dans la vrai vie. :cry:


Pour te répondre franchement et selon mon expérience perso dans le grave, quand on table dans des budgets comme le DD18 et autres genre 4000 € pièce !

Il est indéniable que tant en qualité pure qu'en terme de budget, les sub passifs PRO "JBL, CAD, GENELEC etc" ou DIY "PP 46 etc" doivent mettrent une sacrée pattée à tous ces subs actifs relativement compacts "effet de mode ;)".

Mais toute mon expérience dans ce registre est due au fait d'avoir rencontrer des personnes odieuses :lol: :lol: :lol: tel que >

Pierrot "38 et 46 dans ses enceintes" et son pote Didier "PP 46 en + des 38 dans ses enceintes :roll:", sans oublier Rémy "qui a un projet fou de 4 38 dans ses 2 enceintes HIFI :lol:" qui me l'on fait comprendre par A + B sur papier.
Puis par écoute histoire d'enfoncer le CLOU une bonne fois pour toute :evil: et tu ressors de là complètement subjugué, déboussolé, bref tu comprends pas ce qui t'arrives :lol:, et après tu les hais car il te faut de telles gammelles à la maison :oops:

Du coup salle dédiée :lol: pour pouvoir y incorporer au moins un de ces sub monstrueux :oops: avec l'ampli qui va avec.


PS > beaucoup de smileys mais c'est pour bien faire comprendre mes émotions LOL
en vadrouille...

Youl
Messages : 142
Inscription : 19 Nov 2003, 07:54
Localisation : auvergne63

Messagepar Youl » 06 Fév 2004, 23:47

Merci, donc salle dédiée victoire aux points des sub passifs CAD, JBL et GENELEC, salle commune, au choix selon la place dont on dispose. :o

Avatar de l’utilisateur
Archi
Messages : 7164
Inscription : 04 Août 2003, 14:54
Localisation : Liège
Contact :

Messagepar Archi » 06 Fév 2004, 23:48

Youl a écrit :Merci, donc salle dédiée victoire aux points des sub passifs CAD, JBL et GENELEC, salle commune, au choix selon la place dont on dispose. :o


En gros c'est ça ;)
en vadrouille...

Avatar de l’utilisateur
Archi
Messages : 7164
Inscription : 04 Août 2003, 14:54
Localisation : Liège
Contact :

Messagepar Archi » 06 Fév 2004, 23:56

SANS OUBLIER LE DIY !!!
en vadrouille...

Avatar de l’utilisateur
tazz
Messages : 14890
Inscription : 10 Août 2003, 12:03

Messagepar tazz » 07 Fév 2004, 09:10

Les subs sont gros mais les amplis, pas tant que ça...
"Donc je ferme après avis des juristes". Managing Director EDV en la_dilettante since summer 2008.


Revenir vers « Enceintes Hi-Fi »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités