[TEST CIN&SON] : JVC X500

Tout les tests de vidéoprojecteurs réalisés par les testeurs de Cin&Son sont ici.

Modérateurs : Les Modérateurs, Les Testeurs

Avatar de l’utilisateur
contemplationaveugle
Professionnel
Messages : 881
Inscription : 09 Nov 2007, 20:48
Localisation : perpignan

[TEST CIN&SON] : JVC X500

Messagepar contemplationaveugle » 04 Avr 2015, 01:37

Image









Visitez notre site pour choisir votre vidéoprojecteur avec la meilleure prestation d'optimisation à domicile offerte de France


WWW.HOMECINEMA-CONCEPT.COM








Image




JVC X500 et OPPO BDP 103D mise à disposition par l’enseigne CINEMOTION.





Publié par Cédric Sabattié (contemplationaveugle) technicien certifié THX home cinéma niveau I et II.





Image


I. INTRODUCTION
II. PRESENTATION
III. AVIS SUBJECTIF SUR LA QUALITE D’IMAGE PROJETEE
IV. RESULTATS OBJECTIFS

1. ECLAIREMENT ET UNIFORMITE
2. CONTRASTE SEQUENTIEL
3. CONTRASTE INTRA-IMAGE SUR MIRE FENETRE 10%
4. CONTRASTE INTRA IMAGE SUR MIRE FENETRE 1%
5. CONTRASTE INTRA IMAGE SUR MIRE EBU
6. CONTRASTE INTRA-IMAGE ANSI
7. MTF
8. NIVEAU SONORE DE FONCTIONNEMENT

V. RECAPITULATIF TECHNIQUE
VI. CONCLUSION
VII. REMERCIEMENTS





PREAMBULE


CONDITION DE TEST :


- Salle entièrement dédiée (sol, murs et plafond noirs)
- Ecran 400 cm de base toile ORAY PVC gain 1 format 2.35
- Distance de projection 565 cm
- Source OPPO BDP 103D en sortie directe filtres vidéo inactifs


MATERIELS DE MESURE :

- Spectroradiomètre PHOTO RESEARCH PR 670
- Luxmètre PCE-L100 classe A
- Sonomètre Voltcraft SL400
- Mire AVCHD
- Mire EBU
- Blu-Ray 2D “OBLIVION”, “AVATAR”, “Casino royal “, “Prometheus “, Star treck into darkness”



I. INTRODUCTION



Comme expliqué lors de nos précédents rapports sur le JVC X35 ICI et sur le SONY VW300, le home cinéma est une passion qui a pour but de nous faire découvrir des œuvres par l’image et le son qui nous transporte au cœur de l'action.
Pour que l’immersion par l’image soit totale l’industrie du cinéma nous impose progressivement la résolution 4K (plus de 4 fois la résolution FULL HD).

Ce standard permet d’obtenir une image plus précise et surtout permet de se rapprocher de l’écran et/ou de projeter sur un écran de base plus importante sans voir les pixels.
Sur le marché de la vidéoprojection grand public pour le moment seul le constructeur SONY propose des vidéoprojecteurs avec de vraies matrices 4K depuis fin 2011 avec le modèle VW1000 ES.
Actuellement SONY propose trois modèles de vidéoprojecteurs 4K.

JVC a pour le moment opté pour sa solution propriétaire l’E-SHIFT 3ème génération qui consiste à simuler rendu de la résolution 4K/Ultra HD.
Mais ce choix technique est-il à la hauteur des performances d’une matrice 4K native ?
Qu’en est-il des autres performances délivrées par le JVC X500 ?

Ce rapport a pour but de vous présenter de la manière la plus objective possible JVC X500 à travers de nombreux tests et mesures. Il y aura quelques avis subjectifs mais ils n’auront pas pour but de vous convaincre. Chacun a ses critères reposant sur des aspects objectifs et/ou subjectifs, ce rapport vous aidera à y voir plus clair.



II. PRESENTATION


Depuis la fin d’année 2011 JVC commercialise des vidéoprojecteurs avec le système E-SHIFT qui simule la résolution 4K. Comme expliqué sur le catalogue constructeur, la technologie E-SHIFT de JVC décale des fractions d’image d’un demi-pixel à la verticale comme à l’horizontale et multiplie ainsi par 4 la densité de pixels du contenu d’origine.

Ce JVC X500 reprend le châssis des modèles précédents (carrosserie noire ou blanc laquée) mais bénéficie d’améliorations techniques comme à chaque nouvelle génération.

Parmi les améliorations nous pouvons citer l’intégration de l’iris et l’emploi de la dernière génération de matrice D-ILA 0.7 pouces (6ème génération ) avec un espace plus étroit entre les pixels.

La finition est soignée comme toujours, nous sommes en présence d’un produit de qualité.
Ce modèle possède un bon gabarit avec ses 14,7 kilos.

Les réglages du zoom, du lens shift et du focus sont entièrement motorisés ce qui facilite grandement la mise en place et l’optimisation.





La connectique se compose de 2 entrées HDMI 2.0, d’une entrée LAN RJ45, RS-232C, une entrée infrarouge minijack, 2 connectiques TRIGGER mini jack.


Image


La télécommandeest fine, légère et surtout bien pensée. Nous avons accès à l’essentiel des fonctions du JVC X500 au bout des doigts. Accès direct aux différents modes d’image (naturel, cinéma, animé etc), aux réglages de l’image (gamma, couleur température, espace couleur, ajustement de l’image). Le réglage du focus se fait également à l’aide de la télécommande ce qui permet de se rapprocher de l’écran de projection et de régler la netteté avec beaucoup de précision. Nous pouvons également faire appel aux différents blocs de mémoire zoom personnalisés. La touche phosphorescente « light » permet d’activer le rétro-éclairage de la télécommande, ce qui est bien pratique.


Image



La lampe(référence PK-L2312U compatible avec les JVC X35-55-75-95-500-700-900. Durée de vie annoncée à 4000 heures en mode lampe bas et 3000 heures en mode haut.


Image

Image




La présentation des menus ne change pas depuis plusieurs générations. La section qualité image vous propose 6 modes d’image pré-réglés (cinéma, animation, naturel, scène) et 4 mémoires personnelles (mode users). Vous pourrez également régler le contraste, la luminosité, la couleur, la teinte, choisir une température couleur pré-définie (de 5500k à 9500k), et une courbe gamma pré-définie




Image



Dans la section « modes » vous pouvez ajuster le noir, la puissance de la lampe et choisir le mode automatique ou manuel agissant sur l’ouverture du diaphragme.



Image



Afin de réaliser un calibrage des niveaux de gris précis, vous avez la possibilité de personnaliser votre température couleur en agissant sur les Gains et Offsets RVB.



Image



Dans le menu avancé vous pouvez également personnaliser votre courbe gamma et agir sur elle. La capacité de réglage reste toutefois moins performante que le réglage paramétrique sur 12 points des modèles précédents. Ici l’action ne se fait que sur les niveaux de teinte, de sombre et de lumière d’une couleur primaire et du pont blanc.



Image



Dans la section MPC (multiple pixel control) nous pouvons choisir d’activer ou non la simulation 4K e-shift.
Nous pouvons également agir sur différents filtres vidéo.



Image



Voici la section réglage du CMD (clear motion drive) qui permet de réduire la rémanence des images à mouvements rapides



Image



Dans la section profil couleur nous pouvons corriger les coordonnées des couleurs primaires, secondaires ainsi que de la couleur orange en modifiant les valeurs sur la position de l’axe, la teinte, la saturation ainsi que sur la luminosité.



Image



Dans la section installation et dans le sous menu « contrôle Objectif » vous accéderez aux réglages liés à la mémoire du zoom (mémorisation de 3 paramètres : zoom, focus et décalage dans un bloc mémoire). Ce dispositif est très utile pour les utilisateurs ayant un écran au format 2.35. Car ces mémoires zoom peuvent être rappelées selon les formats d’image que vous projetez. Vous pourrez aussi accéder au réglage du « décalage pixels » qui fonctionne par pas de 1 pixel ou par pas de 1/16e de pixel sur l’ensemble de la matrice ou par zone (11 zones verticales et 11 zones horizontales).



Image
Image



III. AVIS SUBJECTIF SUR LA QUALITE D’IMAGE PROJETEE




Les JVC sont reconnus pour leur capacité à restituer des noirs profonds. Le JVC X500 ne déroge pas à la règle, sa résiduelle est faible ce qui permet d’obtenir un contraste séquentiel élevé et supérieur à la concurrence. Malgré ses noirs intenses, l’image dans les basses lumières est détaillée. Les scènes sombres sont immersives et valorisées par ce JVC X500.
Les amoureux des films aux scènes très sombre seront ravis par ce modèle !

Les convergences sont bonnes et l’optique de qualité ce qui procure une image précise. Le réglage motorisé de l’optique contrôlé par la télécommande permet de régler la netteté avec précision.

Le rendu des couleurs est naturel, visuellement l’uniformité est sans défaut que cela soit dans les bas IRE ou les haut IRE (image sombre ou très lumineuse).
La fluidité est améliorée au fil des générations, elle est très bonne mais reste légèrement inférieure à SONY en comparaison directe (SONY HW55 et SONY VW300).


Visuellement, le contraste intra-image est également bon mais reste inférieur aux SONY (nous verrons cela à la mesure).
Pour donner visuellement plus de dynamique à l’image nous pouvons enclencher la simulation 4K E-SHIFT et activer différents filtres vidéo (netteté accentuée, contraste dynamique). Attention toutefois à ne pas trop pousser les curseurs au risque de générer une image trop « dure ».

En mode lampe bas la ventilation du JVC X500 est assez silencieuse mais en mode lampe haut la ventilation deviendra gênante pour certains.


Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image








IV. RESULTATS OBJECTIFS




Une image flatteuse peut suffire à répondre à des critères subjectifs mais qu’en est il des critères objectifs ? D’ailleurs sur quoi doit-on se baser pour répondre à des critères objectifs ?


L’image d’un film créée dans un studio est par définition parfaite car c’est le lieu où le réalisateur et son équipe ont défini leur œuvre et ont jugé sa qualité. Les images du film sont projetées par un projecteur numérique référence étalonné dans un environnement contrôlé. Il y a donc des normes, des méthodes et des recommandations qui consolident le maintien de la cohérence de la qualité d’une œuvre entre les studios, les médias et les salles de projection (publiques ou privées).


Comme évoqué dans l’introduction le home cinéma est l’action de faire entrer le cinéma chez soi, c'est-à-dire une grande image mais avec toutes les normes et recommandation qui la caractérisent.


Le traitement de couleur pour le cinéma numérique est régit pas les normes et recommandations SMTE 432-1 englobant 3 documents SMPTE (SMPTE 431-1,3 431-2,4 431-3,5). Ces documents décrivent entre autre les méthodes de mesure ainsi que les valeurs attendues pour juger les performances minimum requises du projecteur dans son environnement de projection. Des tolérances dans les résultats de mesure réalisés sont à considérer en fonction des conditions de projection.



La référence est le niveau ou la valeur du paramètre désiré (norme). C’est à partir de cette valeur que sont définies les tolérances en fonction des conditions de projection.



La salle de projection référence (studio) est l’environnement dans lequel les critiques, les décisions et les validations sur l’image se font.



La salle de cinéma commerciale est l’établissement dans lequel le grand public considère l’image d’un film.

C’est à partir de ces documents et méthodes que nous avons évalué de façon objective le JVC X500.


Pour ce qui est des normes colorimétrique nous devons prendre en compte les contraintes et les limitations techniques des médias destinés au grand public HDTV (gamut REC 709, encodage vidéo 8 bits 16-235, température couleur D65, gamma entre 2.2 et 2.4…).




Avant toute chose il est intéressant de vous soumettre les résultats de mesure colorimétrique du JVC X500 avec son mode d’image se rapprochant le plus des valeurs cibles sans calibrage (mode naturel, profil couleur standard température couleur D65 gamma normal).
Il est important de préciser que ces mesures sont obtenues dans une salle optimisée ayant les caractéristiques d’une salle référence (murs, sol, plafond complètement noir, réflexions contrôlées, écran gain 1).


Image
Image
Image
Image
Image
Image




Voici les résultats obtenus après optimisation et calibrage du JVC X500 (configuration utilisée par la suite pour mesurer les performances du JVC X500).


Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image





1) ECLAIREMENT ET UNIFORMITE:





Voici le tableau extrait du document SMPTE 431-3 portant sur la procédure de mesure de la luminance/éclairement et sur les valeurs cibles sur l’écran


Image


Afin d’éviter toutes influences provoquées par la salle et l’écran sur les mesures, nous avons retenu la mesure de l’éclairement au luxmètre pour déterminer les performances du JVC X500.


Nous avons utilisé un luxmètre classe A. Le protocole de mesure consiste à placer dos à l’écran le capteur orienté vers l’optique du vidéoprojecteur. Ensuite on utilisera un trépied d’appareil photo placé à environ 1 mètre du vidéoprojecteur dans son axe de projection afin d’appliquer une ombre portée sur l’écran juste à côté d’une zone mesure. On place le capteur dans la zone d’ombre portée afin de mesurer les réflexions lumineuses de la pièce. Il suffit de soustraire la mesure du vidéoprojecteur avec la mesure de l’ombre portée, ainsi nous obtenons la valeur réelle issue du vidéoprojecteur.



Photo de l’ombre portée sur l’écran (mire à damier projetée).

Image



Voici les 9 mesures de l’éclairement (après soustraction des mesures des réflexions lumineuses de la salle) réalisées à partir d’une mire 100% blanc projetée par le JVC X500 calibré. Les valeurs entre parenthèse sont les mesures effectuées sur une mire à 0% de blanc (noire).
Tableau représentant l’écran 16/9 avec mesure effectuée au centre de chaque case.

Image

*() valeurs mesurées à 0 IRE



Pour le centre nous mesurons 145.2 lx ce qui est largement dans les + ou - 32.3 lx de la référence des 151 lx.
A titre indicatif si nous regardons la plus faible des valeurs mesurées dans un coin nous obtenons 124.2 lx. Nous obtenons le résultat suivant : (124.2/145.2) x 100 = 85.53 % (le JVC X500 dépasse les 80% minimum requis pour un studio).



La plus faible valeur mesurée dans les côtés est de 125.8 lx. Nous obtenons le résultat suivant :
(125.8/145.2)x100 = 86.63 % qui est au-dessus du minimum requis des 85% pour un studio.






Pour les données qui suivent les valeurs calculées sont issues des nombreuses mesures qui n'ont pas été publiées dans ce rapport.



En moyennant toutes les valeurs trouvées (résultat 104.6 lx) nous pouvons calculer le flux lumineux émis par le JVC X500 calibré à D65 en mode lampe haute en focale courte projetant une image à une distance de 560 cm sur un écran blanc gain 1 16/9 de 400 cm de base:
4x(4/(16/9))x104.6 = 941.4 LUMENS



En moyennant toutes les valeurs trouvées (résultat 334.2 lx) nous pouvons calculer le flux lumineux émis par le JVC X500 calibré à D65 en mode lampe haute en focale longue projetant une image à une distance de 560 cm sur un écran blanc gain 1 16/9 de 190 cm de base
1.9x(1.9/(16/9))x334.2 = 678.6 LUMENS.



En moyennant toutes les valeurs trouvées (résultat 78.8 lx) nous pouvons calculer le flux lumineux émis par le JVC X500 calibré à D65 en mode lampe bas focale courte projetant une image à une distance de 560 cm sur un écran blanc gain 1 16/9 de 400 cm de base:
4x(4/(16/9))x78.8 = 709.2 LUMENS



En moyennant toutes les valeurs trouvées (résultat 251.3 lx) nous pouvons calculer le flux lumineux émis par le JVC X500 calibré à D65 en mode lampe bas en focale longue projetant une image à une distance de 560 cm sur un écran blanc gain 1 16/9 de 190 cm de base
1.9x(1.9/(16/9))x251.3 = 510.3 LUMENS.



Le JVC X500 peut afficher 48 cd/m² à D65 sur un écran avec une toile PVC gain 1 16/9 de 330 cm de base mais en focale courte avec le mode lampe haut.


Il faut garder à l’esprit que la plupart du temps on utilise un vidéoprojecteur avec une focale moyenne et qu’il vaut mieux garder de la puissance en réserve (prendre en compte l’usure de la lampe, du type de toile, de son gain…).

Pour obtenir 48 cd/m² en mode lampe bas entre 240 cm et 270 cm de base d’écran serait idéal avec un écran gain 1.

Pour obtenir 48 cd/m² en mode lampe haut entre 280 cm et 300 cm de base d’écran serait idéal avec un écran gain 1.



UNIFORMITE DE LA TEMPERATURE COULEUR



Voici les mesures sur l’uniformité de la température couleur (JVC X500 calibré sur une mire fenêtre à 6450.8K)




Image







2) CONTRASTE SEQUENTIEL:




Voici le tableau extrait du document SMPTE 431-2 portant sur la procédure de mesure du contraste séquentiel, la référence et les tolérances.



Image



La mesure du contraste séquentiel doit s’effectuer avec le vidéoprojecteur calibré (48 cd/m²). Pour ce test le JVC X500 est placé à 560 cm de l’écran.



En mesurant sur les 9 zones d’une mire 100 IRE nous avons obtenus une moyenne de 132.44 lx et une moyenne de 0.006 lx pour la mire 0 IRE.


Le JVC X500 calibré à 48 cd/m² au centre de l’écran en mode lampe haut possède un contraste séquentiel de : 132.44/0.006 = 21711 :1


En mesurant sur les 9 zones d’une mire 100 IRE nous avons obtenus une moyenne de 131.6 lx (non mentionnées dans les tableaux précédents) et une moyenne de 0.0046 lx pour la mire 0 IRE.


Le JVC X500 calibré à 48cd/m² au centre de l’écran en mode lampe bas et possède un contraste séquentiel de :
131.6/0.0046= 28608.7 :1




3) CONTRASTE INTA-IMAGE SUR MIRE FENETRE 10%



Image

* Valeurs mesurées des réflexions lumineuses






Même procédure pour ce calcul du contraste, nous moyennons les valeurs mesurées et nous soustrayons les mesures moyennées issues des réflexions lumineuses.


Sur la mire fenêtre 10% le JVC X500 calibré à 48 cd/m² au centre de l’écran en mode lampe haut possède un contraste intra-image de : 150.625/0.10425 = 1444.84 :1



4) CONTRASTE INTA-IMAGE SUR MIRE FENETRE 1%



Image



Dans le cas de la mesure de cette mire fenêtre à 1% les réflexions lumineuses de la salle sont quasiment nulles.




Sur la mire fenêtre 1% le JVC X500 calibré à 48 cd/m² au centre de l’écran en mode lampe haut devrait avoir un contraste intra-image de : 151/0.022= 6863.63 :1 (en moyennant les 8 mesures du niveau de noir marquées en blanc dans le tableau).
Cependant lors de la projection cette mire met en évidence un défaut du JVC X500. Sur l’axe vertical on remarque sur toute la hauteur de l’image un voile plus claire dans l’axe de la fenêtre de la mire.
Pour illustrer voici 2 screenshots :

Image

Image


Si l’on prend en compte les valeurs mesurées de la résiduelle autour de la fenêtre 1% 100 IRE dans notre calcul pour le contraste intra-image ce dernier chute fortement.

151/0.0836= 1806.22 :1


5) CONTRASTE INTRA-IMAGE SUR MIRE EBU

Image

* Valeurs mesurées des réflexions lumineuses





Même procédure pour ce calcul du contraste sur la mire EBU, nous moyennons les valeurs mesurées et nous soustrayons les mesures moyennées issues des réflexions lumineuses.



Sur la mire EBU le JVC X500 calibré à 48 cd/m² au centre de l’écran en mode lampe haut possède un contraste intra-image de : 150.46/0.266 = 565.63 :1




6) CONTRASTE INTRA-IMAGE ANSI




Voici l’autre tableau extrait du document SMPTE 431-2 portant sur la procédure de mesure du contraste intra-image, la référence et les tolérances.



Image



Le contraste intra-image est sans doute plus important que le contraste séquentiel car il détermine la dynamique d’une image

Pour le Home Cinéma il est même admis un contraste intra image de 80 :1 (selon le document INFOCOMM 3M-2011 DS1)

Deux mires à damiers ont été utilisées pour effectuer les mesures. La procédure de mesure est identique à celle utilisée pour la mesure de l’éclairement.



Première mire à damier :


Image

* Valeurs mesurées des réflexions lumineuses


Deuxième mire à damier :


Image

* Valeurs mesurées des réflexions lumineuses[/i]





Avec ces deux mires à damier nous obtenons une valeur moyenne de 138.22 lx pour les cases blanches et une valeur moyenne de 0.859 lx pour les cases noires

Dans notre salle de projection, à l’écran nous obtenons un contraste intra-image de : 138.22/0.859 = 160.9 :1

Afin de connaître le contraste intra-image réel du JVC X500 nous devons soustraire les valeurs mesurées à celles des valeurs mesurées des réflexions lumineuses de la pièce.

Nous obtenons donc avec ces deux mires à damier une valeur moyenne de 137.92 lx pour les cases blanches et une valeur moyenne de 0.579 lx.

Le JVC X500 possède un contraste intra-image de : 137.92/0.579 = 238.2 :1




7) MTF (MODULATION TRANSER FUNCTION):




Actuellement, tous les vidéoprojecteurs home cinéma actuels ont une résolution full HD. Ils possèdent des matrices ayant une résolution de 1920 pixels sur leur largeur et 1080 pixels sur leur hauteur. Pourtant des différences visuelles subsistent.

Certains vidéoprojecteurs délivrent une image très nette alors que d’autres délivrerons une image plus douce voire limite floue. La netteté est souvent évaluée de façon subjective, et dans ce cas il est difficile de quantifier et de donner une valeur qui servira de point de comparaison entre les vidéoprojecteurs. Visuellement, il est difficile d’évaluer de combien de pourcentage un vidéoprojecteur sera plus nette ou moins nette qu’un autre.

Le JVC X500 possède des matrices ayant une résolution native de 1920x1080 pixels. Il propose également une simulation 4K avec son mode 4K e-shift propriétaire. Nous verrons par la mesure quel est le résultat obtenu avec cette option.

Bien évidemment de bonnes convergences des matrices contribuent au résultat final de la netteté.
Voici les convergences de notre modèle testé :




Au centre de l’image



Image


En haut à droite de l’écran (l’endroit où visuellement les convergences sont les moins bonnes)

Image

Comme nous pouvons le voir sur la photo ci-dessus, le JVC X500 de notre test possède de bonnes convergences.

Il existe des méthodes pour quantifier le pouvoir de résolution d’une optique ou plus précisément dans notre cas le couple lampe-matrices-chemin de lumière-iris et optique.


La méthode utilisée pour ce test consiste à mesurer la quantité de modulation (contraste) dans une paire de lignes (ligne blanche avec une ligne noire) issue d’une mire de résolution projetée par le JVC X500.


Nous recherchons ici la MTF ou FTM (fonction de transfert de modulation), voici son calcul :


MTF = (intensité lumineuse max – Intensité lumineuse min) / (intensité lumineuse max + intensité lumineuse min)


Un MTF d’un élément optique mesuré à « 1 » (100%) nous indique que la netteté de cette optique sera théoriquement parfaite.

Plus la fréquence spatiale augmente (nombre de paire de lignes noires et blanches par mm) plus la valeur de la MTF diminuera.

Le phénomène de la diffraction apparait à haute fréquence spatiale c'est-à-dire qu’une partie de la lumière des lignes blanches se diffusera dans les lignes noires voisines et réciproquement. Il est généralement considéré comme limite de fréquence spatiale atteinte (la limite de Nyquist) lorsque le MTF d’une optique atteint 5%.



L’image ci-dessous décrit bien le phénomène (observez les tracés bleu et rouge).



Image




Pour le JVC X500, la limite de Nyquist n’est pas définie par son optique car nous n’avons pas la possibilité de mesurer les limites de ses performances.

La seule possibilité de mesurer la MTF de ce JVC est d’utiliser le couple matrice-optique. Dans ce cas la limite de Nyquist sera déterminée par la résolution des panneaux D ILA.

Nous savons que les panneaux SXRD mesurent 0.7 pouces de diagonale soit 1.778 cm. La résolution de ces panneaux est de 1920 pixels x 1080 pixels.

Pour connaître le nombre de pixel sur la diagonale il faut appliquer le théorème de Pythagore :

( Diagonale )² = ( Longueur )² + ( Hauteur )²
Diagonale = √ ( Diagonale )²

Soit :
Diagonale² = (1920)² + (1080)²
Diagonale = √ 4 852 800
Diagonale = 2202.907 pixels


Pour connaître la limite de Nyquist il faut diviser le nombre de pixels de la diagonale par sa longueur soit :
2202.907/1.778 = 1238.98 pixels/cm = 123.898 pixels/mm

La limite de Nyquist pour le JVC X500 est de 61.95 paires de ligne/mm (123.898/2) qui sera atteinte avec une mire de résolution de lignes blanches et noires de 1 pixel de large.


La procédure de mesure a consisté à placer un spectroradiomètre à une distance de mesure de 41 cm par rapport à l’écran de projection avec un angle d’ouverture de mesure de 0.125°.

Avec cet angle d’ouverture le spot (le point noir sur la photo qui est le point précis de mesure) est plus petit que le pixel affiché à l’écran. Le spectroradiomètre va nous permettre de mesurer l’intensité lumineuse des pixels blancs et noirs.



Image



Photo prise à travers le viseur du spectroradiomètre avec le spot (petit point noir au centre du viseur dans un pixel blanc). La photo est floutée car très difficile à effectuer :



Image



Voici les résultats des différentes mesures (JVC X500 calibré à D65, mode lampe haut focale courte, image centrée dans l’optique) :


Image



Le contraste inter-pixel vertical sur une mire 1 pixel est de : 27.46/1.692 = 16.22:1


Le contraste inter-pixel horizontal sur une mire 1 pixel est de : 22.21/1.937 = 11.46:1





Voici les résultats des différentes mesures avec la fonction 4K E-SHIFT activée (JVC X500 calibré à D65, mode lampe haut focale courte, image centrée dans l’optique) :


Image


Le contraste inter-pixel vertical sur une mire 1 pixel est de : 27.46/1.692 = 3.19:1


Le contraste inter-pixel horizontal sur une mire 1 pixel est de : 22.21/1.937 =3:1





Image

Image



Le JVC X500 possède donc une MTF élevée sur qui procure une image détaillée à l’écran.
Lorsque l’on active la fonction 4K E-SHIFT la MTF mesurée pour la mire 1 pixel se dégrade fortement. A l’écran l’image est lissée.


Il y a bien sur des filtres vidéos qui permettent visuellement de d’augmenter le piqué de l’image. Le résultat reste subjectif et libre à chacun de pousser les curseurs à sa convenance.






En lissant l’image le 4K E-SHIFT permet de faire disparaitre les pixels :


4K E-SHIFT désactivé

Image


4K E-SHIFT activée

Image






NIVEAU SONORE DE FONCTIONNEMENT



Lors d’une séance, un vidéoprojecteur qui sait se faire discret est appréciable, surtout si l’on veut profiter de la dynamique totale de la bande son du film. C’est gênant si pendant le silence on entend le « ronronnement » du ventilateur du vidéoprojecteur.


Avant de réaliser les mesures il était important d’étalonner le sonomètre.


Voici les résultats des 5 mesures moyennées (avant, arrière et les 2 côtés et le dessus) effectuées à un mètre de distance du JVC X500


Image






V. RECAPITULATIF TECHNIQUE

Image
Image

Image







VI. CONCLUSION

Comme pour les autres rapports publiés, ce rapport a été réalisé en essayant d’avoir la démarche la plus objective que possible.
Bien sûr il est possible de traiter d’autres données, et les points étudiés peuvent sans doute être encore plus détaillés. Mais ce rapport reste l’un des plus complets qu’il vous est mis à disposition.
Il nous montre que le JVC obtient des résultats honorables et excelle dans le domaine du contraste séquentiel !

LES +
- Belles finitions
- Zoom motorisé avec mémoire dédiée
- Performance colorimétrique
- Uniformité de l’éclairement
- Profondeur des noirs
- Détails dans les images sombres
- Iris manuel qui facilite la mise en œuvre pour atteindre 48 cd/m2


LES –
- Contraste intra-image inférieure à la concurrence (défaut dans la gestion des matrices ?)
- Niveau sonore de fonctionnement en mode lampe haut gênant


VII REMERCIEMENTS
Je souhaite encore une fois remercier l’enseigne CINEMOTION qui a eu la gentillesse de me mettre à disposition ce JVC X500 pour réaliser ce rapport.



Sabattié Cédric (contemplationaveugle)







Visitez notre site pour choisir votre vidéoprojecteur avec la meilleure prestation d'optimisation à domicile offerte de France

WWW.HOMECINEMA-CONCEPT.COM
Dernière édition par contemplationaveugle le 04 Avr 2015, 14:52, édité 10 fois.
http://www.homecinema-concept.com/
Choisissez votre vidéoprojecteur HDou4K, calibrage fait avec le photoresearch670 offert à domicile

Avatar de l’utilisateur
contemplationaveugle
Professionnel
Messages : 881
Inscription : 09 Nov 2007, 20:48
Localisation : perpignan

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar contemplationaveugle » 04 Avr 2015, 01:38

réservé
http://www.homecinema-concept.com/
Choisissez votre vidéoprojecteur HDou4K, calibrage fait avec le photoresearch670 offert à domicile

Avatar de l’utilisateur
Soulnight
Modérateur
Messages : 3193
Inscription : 20 Déc 2011, 10:53

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar Soulnight » 04 Avr 2015, 13:34

Super test! Merci beaucoup! :-)
Le site pour les tests de projecteurs & le home-cinéma: Projectiondream.com :yes:
Nos derniers tests:
--> Epson EH-TW9300 vs TW7300 vs Epson EH-LS10000: the Battle!
--> Sony VPL-HW65ES
--> JVC DLA-X5000

Avatar de l’utilisateur
fOxneil
Modérateur vétéran
Messages : 1507
Inscription : 23 Nov 2011, 00:00
Contact :

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar fOxneil » 04 Avr 2015, 13:40

Bon je prendrai le temps de le lire mais un mot:
MERCI ET BRAVO POUR CE TEST
** Mon petit bureau C.I.N.E.M.A **
SONY HW55es – Screenline 0.8 – ONKYO 818 THX - HARMAN 3490 - D600 Jamo THX Ultra – BEHRINGER 1500 PRO - SONY BDP 6200 - QED

Avatar de l’utilisateur
Charon
Purple Modo
Messages : 2916
Inscription : 02 Sep 2013, 11:41

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar Charon » 04 Avr 2015, 13:45

Encore bravo pour ton travail, le temps passé et la richesse de contenus.

Charon
Oppo 103d, Acer K750, Marantz NR1602, KEF 3HTC, 4HTS et 1 HTB2SE, XtremScreen Absolute White

jeanraconte
Messages : 157
Inscription : 24 Sep 2013, 07:55

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar jeanraconte » 04 Avr 2015, 14:29

très joli travail.

Dit moi, tu réserves tes tests que pour des projecteurs haut de gamme ou tu penses aussi en réaliser sur des projecteurs d'entrées de gamme (benq w1070, epson tw6600...)

Cordialement

Avatar de l’utilisateur
vévé38
Professionnel
Messages : 5675
Inscription : 19 Fév 2011, 06:00
Localisation : Entre Vienne et Bourgoin Jaillieu
Contact :

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar vévé38 » 04 Avr 2015, 14:30

jeanraconte a écrit :très joli travail.

Dit moi, tu réserves tes tests que pour des projecteurs haut de gamme ou tu penses aussi en réaliser sur des projecteurs d'entrées de gamme (benq w1070, epson tw6600...)

Cordialement


Surprise !

Avatar de l’utilisateur
sebacool92
Messages : 2267
Inscription : 19 Sep 2010, 11:00

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar sebacool92 » 04 Avr 2015, 14:43

bonjour

tres bon test

petites questions
avez vous fait un releve de contraste avec l'iris dynamique activé ?
les 46.21 cd/m2 c,'est sur votre ecran de 4m de base ?
il y a pas une petite coquille a la fin ou dans le tableau recapitulatif, le contraste intra image c'est marqué avec le sony vw300 ?

Avatar de l’utilisateur
contemplationaveugle
Professionnel
Messages : 881
Inscription : 09 Nov 2007, 20:48
Localisation : perpignan

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar contemplationaveugle » 04 Avr 2015, 14:58

Bonjour Sony VW300 ? Où ça ? je ne vois pas... Je plaisante je viens de corriger.
Pour la base de l'écran à 46.21 cd/m² c'est environ 340 cm de base.

Je ne fais pas de relevés avec l'iris dynamique car ce procédé n'est pas retenu dans les normes cinéma, de plus la courbe gamma n'est plus linéaire et l'image peut "pomper" selon les scènes (passage brutal de scènes claires à sombres etc)
http://www.homecinema-concept.com/
Choisissez votre vidéoprojecteur HDou4K, calibrage fait avec le photoresearch670 offert à domicile

Avatar de l’utilisateur
mxav
Messages : 221
Inscription : 21 Oct 2003, 16:28

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar mxav » 04 Avr 2015, 15:02

Super test. :devotion: La mesure contrat intra-image devrait me faire pencher du côté du vw300.
Petite erreur dans le dernier tableau (vw300 au lieu du jvc)

Avatar de l’utilisateur
contemplationaveugle
Professionnel
Messages : 881
Inscription : 09 Nov 2007, 20:48
Localisation : perpignan

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar contemplationaveugle » 04 Avr 2015, 15:04

Déjà corrigé :wink:
http://www.homecinema-concept.com/
Choisissez votre vidéoprojecteur HDou4K, calibrage fait avec le photoresearch670 offert à domicile

Avatar de l’utilisateur
mxav
Messages : 221
Inscription : 21 Oct 2003, 16:28

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar mxav » 04 Avr 2015, 15:08

Subjectivent tu as préfère le jvc ou le Sony ?

Avatar de l’utilisateur
contemplationaveugle
Professionnel
Messages : 881
Inscription : 09 Nov 2007, 20:48
Localisation : perpignan

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar contemplationaveugle » 04 Avr 2015, 15:15

Le SONY n'est pas dans la même gamme de prix donc peut-on les comparer ? Si oui alors je réponds un Christie digital boxer tri dlp 4K :D

Comme expliqué tout dépend où l'on place ses exigences (et de son budget). Pour le noir profond et immersif c'est JVC. La colorimétrie se vaut entre les 2 marques. Pour le reste c'est Sony.
http://www.homecinema-concept.com/
Choisissez votre vidéoprojecteur HDou4K, calibrage fait avec le photoresearch670 offert à domicile

cfcmoon
Messages : 254
Inscription : 19 Nov 2014, 17:11

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar cfcmoon » 04 Avr 2015, 15:20

Superbe travail avec notamment les différences entre focale courte et longue pour la luminosité :D

Avatar de l’utilisateur
mxav
Messages : 221
Inscription : 21 Oct 2003, 16:28

Re: [TEST CINETSON]: JVC X500

Messagepar mxav » 04 Avr 2015, 15:26

Merci


Revenir vers « Tests de vidéoprojecteurs »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité