Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN

Ecrans Blancs et Ecrans techniques

Modérateur : Les Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
vévé38
Professionnel
Messages : 5707
Inscription : 19 Fév 2011, 06:00
Localisation : Entre Vienne et Bourgoin Jaillieu
Contact :

Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN

Messagepar vévé38 » 29 Juil 2015, 20:47

En réponse à une invitation de Xtrem Screen, lancée depuis plusieurs mois, Jacky67 et Vévé38 sont allés visiter leur showroom, en cette fin du mois de juillet 2015.
Voici leur compte-rendu.


Xtrem Screen devient incontournable dans le monde de la vidéoprojection

Xtrem Screen, société fondée en 2013 par deux strasbourgeois, Laurent Fernandez et Franck Lapp, est une entreprise dont le domaine d’activité principal est le développement et la commercialisation d’écrans de projection haut de gamme et très haut de gamme.
Cette marque est surtout connue pour ses écrans techniques dénommés « Daylight », bien connus sur les différents forums de home cinéma, et qui ont la particularité de "révéler le potentiel d’un projecteur" en pièce de vie, selon les dires de Laurent Fernandez et de Franck Lapp. Nous avons effectivement pu constater au showroom, l’efficacité redoutable de ces toiles, inventées et brevetées par nos interlocuteurs, mais nous aurons l’occasion d’y revenir plus tard.


Image
Daylight Reference 1.1 zero frame de 2,50 m de base


Les produits phare de la marque sont le « zero frame » (écran cadre sans contour), le « CineMask » (écran motorisé avec système de masquage des bandes cinémascope), et le « Elite In-Ceiling » (écran encastrable et couvrant la totalité d’un mur une fois déroulé).


Image
CineMask de 3 m de base


Image
Elite In-Ceiling de 4,70 m de base


C'est une des sociétés les plus innovantes de son secteur, au plan mondial, de part l’ensemble des inventions et des nouveaux concepts présentés depuis deux ans. Ainsi, Xtrem Screen a été la première marque à commercialiser un écran motorisé avec système de masques utilisant une toile technique, avec son CineMask. Les toiles techniques transonores et le concept du DBC (Dynamic Black Contour) sont aussi des premières mondiales.
Lors de notre visite au showroom, nous avons découvert d’autres nouveautés que nous vous présenterons plus loin dans ce reportage.

Fort de son succès grandissant, Xtrem Screen a su séduire des partenaires prestigieux comme Screen Research ou Sony. En effet, nos interlocuteurs nous ont expliqués que leur cœur de métier est la conception et le développement des toiles de projection, ils ont donc préféré faire confiance à Screen Research pour son savoir faire et son expertise, reconnus mondialement, dans les domaines des écrans cadre, et surtout, des écrans tensionnés. Quant à Sony, l’ensemble des démonstrations publiques des projecteurs de la marque est effectué sur les toiles de nos hôtes. En outre, Xtrem Screen développe une sonde de calibration automatique pour les projecteurs 4K Sony, pour une utilisation dans les studios professionnels de post-production. L'idée étant de pénétrer ce marché, jusqu'alors fermé aux projecteurs de cette marque. Cette sonde, d'une très grande précision, effectue automatiquement et en 5 minutes, une calibration, un contrôle de convergence des matrices et d'uniformité de luminosité. Elle peut également être utilisée pour les projecteurs Barco et DCI.
Par ailleurs, Laurent Fernandez nous a fait la confidence que des grands noms du cinéma français ou international commencent à s’équiper de leurs produits. C’est notamment le cas des studios hollywoodiens avec Universal.



Présentation des fondateurs de Xtrem Screen

Image
Franck Lapp (à gauche) et Laurent Fernandez (à droite)

Laurent Fernandez a 42 ans. Sa passion pour le home cinéma remonte à son adolescence. Après l’obtention d’un bac scientifique, il a quasiment toujours travaillé dans le domaine du home cinéma, notamment pour un magasin spécialisé pendant 15 ans. Outre ses qualités de commercial, il possède de solides compétences techniques dans son secteur d’activité (image, son, calibration, etc.).

Franck Lapp a 40 ans. Il est détenteur d'un diplôme d'ingénieur systèmes et réseaux, obtenu dans une école d'ingénieur de Strasbourg. Il a travaillé essentiellement dans les secteurs de l'informatique et de l'électronique, notamment dans la compétition automobile de très haut niveau pendant 7 ans.
Il a également travaillé durant un an, dans le même magasin spécialisé en home cinéma, que Laurent Fernandez. Ils sont devenus amis à cette occasion.
Ses compétences dans le développement des surfaces de projection techniques proviennent en partie de l'expérience acquise dans le monde de la compétition automobile.
Nous avons pu constater que Franck Lapp est une personne d'une grande érudition, en particulier dans les domaines technologiques.



Les points de vue de Laurent Fernandez et de Franck Lapp sur la vidéoprojection domestique

Selon Laurent Fernandez, 98 % des projecteurs home cinéma sont utilisés en pièce de vie. Celle-ci étant souvent constituée d’un plafond blanc et de murs clairs, cela est catastrophique quant au contraste de l’image.
Ce constat a constitué la motivation principale de nos deux interlocuteurs pour développer des écrans techniques, qui semblent être la solution la plus simple pour retrouver un contraste acceptable tout en préservant la décoration de la pièce. Toutefois, ils ont bien insisté tous les deux, sur le fait que leurs toiles techniques ne permettent pas d’améliorer le contraste d’un projecteur, mais elles permettent d’en « révéler le potentiel », en réduisant considérablement l’effet des pollutions lumineuses de la pièce.



Le showroom

Image

Image


Lors de notre visite, nous avons pu voir les écrans suivants :
  • un Zero Frame de 2,50 m de base, avec toile Daylight Reference 1.1,
  • un CineMask de 3 m, avec toile Daylight 0.9,
  • un Elite In-Ceiling de 4,70 m, avec toile Daylight 0.9,
  • un Daylight UST de 2,40 m, avec toile spéciale pour projecteurs UST.
Image
Daylight Reference 1.1 zero frame de 2,50 m de base

Image
CineMask de 3 m de base

Image
Elite In-Ceiling de 4,70 m de base

Image
Daylight UST 0.65 de 2,40 m de base


Les projecteurs utilisés :
  • un Vivitek H9080,
  • un Vivitek H1188HD,
  • un Sony VPL-VW500ES,
  • un Sony HW40ES,
  • un Xtrem Screen UST.
Image
Vivitek H9080HD

Image
Vivitek H1188HD (en haut) et Sony VPL-VW500ES (en bas)

Nous n’avons pas de photo du projecteur Xtrem Screen UST mais de toute façon son aspect n’était pas définitif.

Avatar de l’utilisateur
vévé38
Professionnel
Messages : 5707
Inscription : 19 Fév 2011, 06:00
Localisation : Entre Vienne et Bourgoin Jaillieu
Contact :

Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN - Présentation du CineMask

Messagepar vévé38 » 29 Juil 2015, 20:47

Image

Le CineMask, une exclusivité mondiale Xtrem Screen (aucune autre marque d’écrans ne proposant ce concept), est un écran motorisé et tensionné avec un système de masquage des bandes noires cinemascope (et plus généralement de tout format, quelque soit la taille des bandes). Il peut aussi bien se décliner avec les toiles blanches de la gamme Absolute White, qu’avec les toiles Daylight 0.9 (pleine ou acoustique), mais, selon nos interlocuteurs, les toiles Daylight 0.9 sont celles qui offrent l’expérience visuelle la plus saisissante, et c'est d'ailleurs la version que nous avons vue.

En regard des démonstrations auxquelles nous avons assistées, nous avons été convaincus par le bien fondé de ce concept associant ce système de masquage des bandes cinemascope et d’une toile grise technique. Nous avons eu la sensation d’avoir une télé géante devant les yeux, avec des noirs profonds et un contraste perçu renforcé.


Ci-dessous, quelques photos avec différents formats d'image. Le projecteur était le Sony VPL-VW500ES.

Format 2.39
Image


Format 2.39
Image


Format 2.39 :
Image


Format 2.35
Image


Format 1.85
Image


Format 16/9
Image


Les démonstrations ont été effectuées avec un Sony VPL-VW500ES, un Vivitek H1188HD et un Sony HW40ES. L’image était à chaque fois magnifique, mais l’apport de la 4K, avec le Sony VPL-VW500ES, était indéniable. L’association du CineMask avec un projecteur 4K Sony est certainement ce qui se fait de mieux actuellement en vidéoprojection, l’investissement est important mais le résultat est spectaculaire.

Le CineMask peut aussi bien être utilisé en pièce de vie qu’en salle dédiée, avec des dimensions pouvant aller jusqu'à 3 m de base.


Nous avons eu le privilège d’assister à la première démonstration publique d’une des innovations Xtrem Screen : un boîtier de détection automatique des formats d’image. Là encore, il s'agit d'une première mondiale !

Image
A gauche, la carte qui sera commercialisée (placée dans un boîtier en aluminium). A droite, la carte prototype utilisée pour la démonstration.

Le boîtier se branche, en HDMI, à la sortie d'un splitter, d'un ampli disposant de deux sorties ou d'une matrice HDMI. Il n'est donc pas branché en série dans la chaîne vidéo, mais en parallèle. Il communique par radio fréquence avec la commande de déplacement des masques.
Franck Lapp, l'inventeur du boîtier, nous a expliqué son fonctionnement. L'algorithme est basé sur la détection des bandes noires, sur quatre trames successives, et est prévu pour éviter tous les pièges. La conception, le développement et les tests de la carte électronique ont nécessité des centaines d'heures de travail, son concepteur nous en a garanti la fiabilité.
Nous avons effectivement pu constater le bon fonctionnement du boîtier, qui a réussi à détecter tous les formats, malgré les nombreux tests effectués devant nous.
L'électronique du CineMask dispose de huit mémoires de format, le 16/9, le 1.85, le 2.35, le 2.39, le 4/3 et trois autres personnalisables.
La détection du format et la prise de décision se fait en moins de 200 ms. Le déplacement des masques, quant à lui, prend environ 2 secondes, lors d’un basculement entre les formats 2.35 et 16/9, par exemple. Vous pourrez vérifier cela, par vous-même, à l'aide des vidéos ci-dessous.

   


Outre le changement de format, présent dans quelques rares films, cet accessoire pourrait servir, selon Laurent Fernandez, par exemple pour le zapping lors d''un usage télé.
Ce boîtier sera en vente d'ici la fin de l'année, en option, et sera utilisable avec tous les CineMask, y compris ceux déjà commercialisés.

Avatar de l’utilisateur
vévé38
Professionnel
Messages : 5707
Inscription : 19 Fév 2011, 06:00
Localisation : Entre Vienne et Bourgoin Jaillieu
Contact :

Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN - Présentation de l'écran Elite In-Ceiling

Messagepar vévé38 » 29 Juil 2015, 20:47

Image

Le Elite In-Ceiling est une solution encastrable. Il s’agit d’un écran motorisé et tensionné, utilisant la toile Daylight 0.9 et le concept du DBC (Dynamic Black Contour, cf. explication en fin d'article). Contrairement aux autres écrans DBC classiques, qui ne peuvent dépasser 3 m de base, la conception et le système de tension breveté du Elite In-Ceiling permettent d'atteindre de plus grandes bases.

L’écran utilisé pour les démonstrations, qui couvrait tout un mur, faisait 4,70 m de base.(cf. photo ci-dessus).
Nous avons pu voir, sur cet écran, des images allant jusqu'à 4,30 m. L’effet d’immersion est très impressionnant, beaucoup plus qu’on ne l’imagine en voyant des photos. Il faut le voir pour le croire !
Nous avons reçu une véritable claque visuelle, avec la sensation d’être au cinéma, mais avec une image encore supérieure, en terme de contraste et de piqué.
L’effet d’immersion était renforcé par le son de grande qualité, en scène frontale, délivré par le système JBL Synthesis.
Les projecteurs utilisés, notamment les Sony VPL-VW500ES et HW40ES, étaient suffisamment lumineux, même pour une base de 4,30 m.


Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image



Le concept du DBC (Dynamic Black Contour) expliqué par ses concepteurs
Franck LAPP a écrit :Le concept du DBC produit deux effets :
- Une amélioration importante de l'immersion grâce à la création de deux bandes horizontales (en haut et en bas de l'image) variables et identiques en fonction des formats projetés (16/9, 1.85, 2.35...). Ce qui est impossible de faire avec un écran avec bordure et extra drop noirs fixes.
- Une excellente gestion du niveau de noir résiduel, dans les bandes cinémascope, qui devient du même niveau que le reste de la surface Daylight où il n'y a pas d'image projetée. Par conséquent, on ne discerne quasiment plus les bandes cinemascope comparé à un écran avec bordure noire qui donne un référentiel du noir absolu. Ainsi, la perception du noir et la dynamique sont subjectivement grandement améliorées.

Avatar de l’utilisateur
vévé38
Professionnel
Messages : 5707
Inscription : 19 Fév 2011, 06:00
Localisation : Entre Vienne et Bourgoin Jaillieu
Contact :

Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN - Présentation du Daylight UST 0.65

Messagepar vévé38 » 29 Juil 2015, 20:47

Image
Ecran UST 0.65 de 2,40 m de base


L’écran Daylight UST (Ultra Short Throw ou ultra courte focale en français) utilise une toile de gain 0.65, uniquement destinée aux projecteurs ultra courte focale.
Le projecteur UST associé à cet écran, devra impérativement être placé en position basse, sur un meuble bas, par exemple.
Cet écran est prévu pour être utilisé comme une télé, y compris dans des conditions de lumière ambiante assez forte (cf. photos ci-dessous).


Image

Image


Comme toutes les toiles de la famille Daylight, celle-ci assure aussi un contrôle de lumière. Celui-ci s’effectue sur les côtés, mais surtout verticalement, où la réjection de lumière atteint 99 % (cf. photo ci-dessous), selon les concepteurs de la toile.


Image


Outre sa résistance à la lumière ambiante, les points forts de cette toile sont l’absence totale de paillettes et de hot spot, ainsi que des angles de vision très larges comparables à ceux d’une toile blanche (cf. photos et vidéo).


Image



Image

Image

Image

Image

Image

Image


La toile sera proposée en version cadre noir ou zero frame et jusqu'à 2,50 m de base. Il s'agit d'une nouvelle version zero frame, contrairement à l'ancienne, celle-ci est démontable.
Cet écran sera vendu seul ou associé à un projecteur développé spécialement par la société Xtrem Screen. Il s’agit d’un projecteur DLP full HD (à puce 0.65") et à lampe UHP de 2500 lumens.

Nous avons constaté une excellente netteté et uniformité lumineuse de l'image, signes d'une optique de bonne qualité. Nos hôtes nous ont effectivement précisé que l'optique avait été choisie avec soin.
Le projecteur est silencieux. Il nous a été impossible de l'entendre à plus d'un mètre.
Pour acquérir l’ensemble, il vous en coûtera un peu moins de 10 000 €.

Avatar de l’utilisateur
vévé38
Professionnel
Messages : 5707
Inscription : 19 Fév 2011, 06:00
Localisation : Entre Vienne et Bourgoin Jaillieu
Contact :

Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN - Le point de vue de Vévé38

Messagepar vévé38 » 29 Juil 2015, 21:22

Au cours de ces deux jours passés dans les locaux de Xtrem Screen, j'ai beaucoup appris au contact de Laurent Fernandez et de Franck Lapp. J'en profite pour les remercier chaleureusement pour leur accueil.


Mes coups de cœur

- L'association CineMask / Sony VPL-VW500ES : le duo gagnant.
Jamais une image ne m'avait paru aussi belle, à la fois contrastée, lumineuse, fluide et piquée à souhait. Du grand art !
Les images 4k 60 Hz étaient particulièrement impressionnantes.

- L'écran Elite In-Ceiling : la grande claque de ce séjour.
Avec cet écran de 4,70 m de base, couvrant tout un mur, le cinéma à la maison prend tout son sens. Quelle immersion ! On se sentait tellement bien, qu'on n'avait jamais envie d'arrêter. L'image était tellement grande, qu'on avait l'impression de réellement vivre la scène.
Avec les projecteurs Sony VW500 et HW40, l'image était douce, suffisamment lumineuse mais sans être inconfortable. J'ai été agréablement surpris de voir qu'un Sony HW40 était capable d'éclairer une toile Daylight 0.9 de 4,30 m de base, même en mode lampe bas. La grande leçon de cette démonstration !

- L'écran Daylight UST 0.65 : un concept innovant et séduisant.
La résistance à la lumière ambiante était bluffante pour de la vidéoprojection. Du jamais vu dans ce domaine !
Il était tout à fait étonnant de constater qu'il n'y avait absolument aucun effet de paillettes, aucun hot spot et des angles de vision très larges. J'avais l'impression d'avoir une télé géante devant les yeux, mais avec un design plus séduisant.
Que dire de l'image dans le noir ? Elle était vraiment magnifique (les photos en témoignent), très proche de celle d'un plasma.


Découverte du projecteur Vivitek H1188HD
C'est certainement le meilleur petit DLP du moment, avec son aide à la fluidité très bien gérée, son silence de fonctionnement et son piqué très correct.
Il s'en sortait très bien avec le CineMask. En revanche, sur une toile Daylight 0.9 DBC, j'ai été gêné par son contraste séquentiel moyen et sa résiduelle de noir assez élevée, notamment pour les bandes cinemascope. Dans ce domaine, j'ai préféré le rendu du Sony HW40.
On peut regretter que ce projecteur n'ait pas été doté d'un iris fixe et dynamique, ce qui l'aurait rendu beaucoup plus intéressant. Il est à noter que ce projecteur souffre de quelques fuites de lumière, ce qui peut présenter des problèmes pour les petites pièces.


La grande leçon du séjour
En ce qui concerne les toiles grises techniques, j'ai pensé pendant longtemps qu'elles pouvaient poser des problèmes en terme de luminosité, en particulier pour les grandes bases. Quelle erreur ! Les projecteurs actuels étant en général très lumineux, ils sont quasiment tous capables d'illuminer des bases jusqu'à 4 m et plus. Je n'en reviens toujours pas qu'un Sony HW40 ait pu éclairer une toile Daylight 0.9 sur 4,30 m de base en mode lampe bas ! Certes, le mode lampe haut donnait plus de pêche à l'image, mais ceux qui aiment les images douces, en terme de luminosité, pourraient très bien se contenter du mode lampe bas, dans de telles conditions.
A partir de maintenant, je suis persuadé que si la luminosité d'un projecteur est suffisante pour éclairer une toile blanche, elle le sera aussi pour une toile grise technique de dimensions comparables. Cette conviction vaut aussi pour la toile Daylight 0.9 dont le gain de 0.9 est quand même très proche de 1, car la sensation d'un manque de luminosité ne se joue pas à 10 % près !


Conclusion
Je suis reparti de ce séjour, convaincu de la supériorité des toiles grises techniques par rapport aux toiles blanches classiques. Avec ces dernières, il est impossible d'atteindre le même niveau de noir et la même lisibilité des scènes sombres. Certes, une toile blanche permet de gagner dans l'éclat des blancs, mais est-ce nécessaire avec les projecteurs actuels tellement lumineux ?
Il est vrai qu'une très bonne toile blanche possède un rendu très "propre", dépourvu d'effet de paillettes et de moiré, mais ces phénomènes sont tellement discrets sur les meilleurs toiles techniques actuelles, qu'il serait dommage de s'en passer pour cette raison. Toutefois, je respecterai toujours le choix de quelques puristes qui préféreront le rendu mat d'une excellente toile blanche.
Quoiqu'il en soit je suis convaincu que les toiles grises techniques vont se répandre de plus en plus, y compris dans certaines salles dédiées.



Hervé

Avatar de l’utilisateur
vévé38
Professionnel
Messages : 5707
Inscription : 19 Fév 2011, 06:00
Localisation : Entre Vienne et Bourgoin Jaillieu
Contact :

Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN - Le point de vue de Jacky67

Messagepar vévé38 » 30 Juil 2015, 18:00

edit de Jacky67 :

Vu que ça me fait trop bizarre de voir mon compte-rendu dans un message de Vévé38, je poste mon compte-rendu dans mon premier message ci-dessous : post708073.html#p708073

Avatar de l’utilisateur
vévé38
Professionnel
Messages : 5707
Inscription : 19 Fév 2011, 06:00
Localisation : Entre Vienne et Bourgoin Jaillieu
Contact :

Re: Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN

Messagepar vévé38 » 31 Juil 2015, 08:24

Petite info au passage, le câble HDMI HDElite 2.0 fonctionne très bien. Laurent et Franck en utilise un de 15 m et ils font passer de la 4K 60 Hz dedans :wink:


Hervé

Avatar de l’utilisateur
sebacool92
Messages : 2267
Inscription : 19 Sep 2010, 11:00

Re: Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN

Messagepar sebacool92 » 31 Juil 2015, 13:34

merci mais il y a un peu de la redite dans les photos non ?


edit de Jacky67 pour répondre à cette question:
Oui, mais toutes les photos ont été réalisées par Vévé.
J'ai fait très peu de photos (car j'ai surtout profité du spectacle :oops: ), et mes photos sont totalement nulles et ne peuvent servir pour illustrer notre visite au showroom. Désolé.

Avatar de l’utilisateur
Jacky67
Administrateur
Messages : 3453
Inscription : 27 Déc 2013, 13:03
Localisation : Elsass

Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN - Le point de vue de Jacky67

Messagepar Jacky67 » 31 Juil 2015, 13:36

Le showroom :

Nos hôtes nous ont reçus dans leur showroom, tout proche de Strasbourg, aux murs blancs, au plafond (à 2,50 m du sol) blanc également, et au sol (béton ciré) gris clair sur lequel on trouve un tapis blanc accueillant de superbes fauteuils électriques très confortables (une fois mis en position relax, c'est carrément le Nirvana !).
Au fond de la pièce on peut déjà voir un écran cadre de 2,40 m de base (c'est l'écran spécial UST).
Sur chacun des deux murs adjacents à celui recevant les écrans se trouve une large fenêtre.

On est là dans des conditions réelles d'un salon chez soi.

Vu que tout ou presque est blanc, on va pouvoir juger de la résistance aux pollutions lumineuses de ces fameuses toiles Xtrem Screen.
J'ai hâte que les démonstrations commencent ! :yes:


L'écran CineMask :

L'écran est ici dans sa version la plus large possible, c'est-à-dire 3 mètres.

L'image projetée par le Sony VPL-VW500ES est de toute beauté et d'un naturel incroyable.

Le film "Oblivion", bien connu pour sa qualité d'image nous montre déjà les capacités de la toile à diminuer les pollutions lumineuses même dans cet environnement quasi tout blanc. Les passages les plus clairs du film ne souffrent pas de cette pollution. Les passages les plus sombres sont incroyablement noirs et parfaitement détaillés. On a l'impression d'être avec Tom Cruise dans la bibliothèque avec pour seule lumière la torche de son arme.
Sur le film "Pirates des Caraïbes : la fontaine de jouvence" ayant une ambiance lumineuse plus naturelle qu'Oblivion, on a réellement l'impression d'être en train de regarder par une fenêtre et que l'action se déroule de l'autre côté de la vitre !
Sur un dessin animé comme "Monstre académie", les couleurs sont vives et éclatantes, mais pas "flashy". C'est de toute beauté !

Nous comparons à de nombreuses reprises l'image avec et sans le masquage des bandes cinémascope par le CineMask.
Aucun doute possible : l'image qui me semblait parfaite parait tout de suite plus contrastée et même plus ciselée et détaillée.

Ce cadre totalement noir épousant ainsi parfaitement le contour de l'image apporte réellement un plus au niveau de la perception de la qualité de l'image et de l'immersion dans celle-ci puisque cela semble forcer l'oeil et le cerveau à se concentrer à l'intérieur de ce cadre en faisant alors abstraction de tout ce qu'il y a autour.


L'auto CineMask :

Ce petit boîtier, fonctionnant avec tous les écrans CineMask, sert à détecter les changements de format d'image et commander alors automatiquement la mise en mouvement du CineMask pour un masquage parfait des bandes cinémascope.

Il m'a surpris par son efficacité.
Même le passage du 2.35 au 2.40, formats extrêmement proches au niveau de leurs dimensions, est détecté et met le système en action.
On est sur le Bureau de Windows, on lance un film puis on passe celui-ci en plein écran : le CineMask se cale alors automatiquement sur le format du film.
Si le film comporte des scènes de formats différents, comme par exemple dans Batman ou Tron, c'est là que ce boîtier révèle tout son intérêt en actionnant automatiquement le CineMask. Pas besoin de chercher la télécommande pour changer le format, tout est automatique. On peut ainsi rester concentrer sur le film.

La prise de décision et la mise en action sont tellement efficaces et rapides que sur un extrait de film je me suis demandé pourquoi le système se mettait en action alors l'image venait de devenir totalement noire, mais lorsque l'image du plan suivant est apparue, je me suis rendu compte que le format d'image n'était effectivement pas le même que sur le plan précédent.

C'est vraiment redoutable d'efficacité ! Et cela sans toucher à quoi que ce soit.


L'écran Elite in-ceiling :

L'écran que nous avons vu faisait 4,70 m de large et nous y avons projeté des images de différentes tailles, allant de 3 m jusqu'à 4,30 m de base.
Remarque : les enceintes avants étant placées devant la toile, il n'y a aucun problème de diffusion du son.

La nuit, avec aucune autre source lumineuse que le vidéoprojecteur, une image de 3 m de base sur cet écran de 4,70 m donne un effet étonnant et très agréable : l'image semble flotter dans l'air.
Cela vient du fait que la toile fait toute la largeur du mur.

C'est une toile Daylight 0.9 donc on a toujours ce rendu très naturel, que j'adore.

Pour voir si la luminosité ne faisait pas défaut en diffusant une image immense, nous sommes passé à une image de 4,30 m diffusée par un Sony HW40ES (luminosité de "seulement" 1700 lumens d'après son fabrication).
Contrairement à ce que certains auraient pu penser, l'image n'est pas du tout anémique.
Au contraire, on a même l'impression qu'il y a de la marge et qu'on pourrait projeter une image de 5 m voire plus encore. Mais la toile ne fait "que" 4,70 m et il faudrait un peu plus de recul pour le VP.

Le haut de l'image 2.35 est, dans ces conditions de projection, projetée à environ 10 cm du plafond et pourtant ça ne gêne en rien la qualité de l'image (pas de pollution lumineuse).

C'est vraiment le cinéma à la maison. La qualité d'image en plus.


L'ensemble Xtrem Screen UST :

C'est en fait la présentation par laquelle nous avons débuté ces deux jours au showroom, et ça m'a immédiatement mis dans l'ambiance puisque dès le départ j'étais scotché.

Je regardais ce téléviseur depuis quelques instants quand je me suis dit que nous étions tout de même là pour voir de la vidéoprojection. Donc j'ai cherché derrière moi quel VP était en route : aucun !
C'est alors que nos hôtes ont dévoilé que c'était le fameux concept UST. Le VP était tout simplement posé sur le sol, derrière l'enceinte centrale avant, à quelques centimètres du mur.

L'ensemble est constitué d'un vidéoprojecteur maison le Xtrem Screen UST et la toile est aussi une conception maison et spécifique pour cette utilisation.

Ce système garde les avantages du téléviseur : système discret, très faible épaisseur de l'écran accroché au mur, bonne résistance aux pollutions lumineuses ambiantes (probablement même meilleure qu'un téléviseur) et même le rendu de l'image se rapproche selon moi de celui d'un téléviseur.
Mais il apporte les avantages de la projection : image de grande dimension, look plus agréable qu'un téléviseur puisque l'écran est ici parfaitement collé au mur et non accroché à 10 cm de celui-ci, coût extrêmement réduit comparé au prix d'un téléviseur de taille similaire.

J'ai vu là une grande image, très propre, avec une uniformité excellente aussi bien au niveau de la répartition de la luminosité de l'image que de sa netteté sur toute sa surface (du centre bas de l'image jusqu'aux coins supérieurs, toute l'image est parfaitement nette grâce à une optique de très haute volée), et avec des couleurs vives même avec les rideaux du showroom ouverts.


Le reste :

Nous avons également pu voir en action le tout nouveau vidéoprojecteur Vivitek H1188HD, qui ne m'a pas convaincu plus que ça... L'image ne m'a pas semblé meilleure que celle de mon BenQ W1300.
En revanche son interpolation d'images est convaincante. Du moins dans le mode le plus léger, car poussé à fond l'image m'a paru dégradée par de nombres artefacts.
Si je n'avais aucun vidéoprojecteur, je prendrais peut-être bien ce Vivitek H1188HD. Mais vu que j'ai un BenQ W1300, je trouve que ça ne vaut pas le coup de changer pour ce Vivitek.

Il y avait aussi la partie audio, dont je ne saurais donner la liste.
Elle était... comment dire... monstrueuse, énorme, grandiose !
Dès les premières paroles du premier film diffusé, ce fut un "Wahou !!!" de la part de Vévé et de moi-même. Les voix étaient nettes, claires, pures, comme si les personnes étaient présentes dans la pièce. On avait une très belle spatialisation. Et les basses marchaient vraiment très fort !
Puis Laurent a tenu à écouter de (trop) nombreux extraits de films à un niveau sonore qu'il considère comme étant "normal", ce qui a mis mes oreilles un peu à mal vue ma sensibilité au son (chez moi en journée je mets le son de mon téléviseur LED sur la graduation 6 d'une échelle qui va jusqu'à 100, et la nuit je mets sur 3).

Et enfin je parlerais des fauteuils électriques en cuir, avec l'indispensable emplacement pour la boisson ou pour le gobelet de popcorns.
N'étant pas un passionné du cuir, j'aurais été curieux de tester une autre matière. Mais peu importe car nous n'étions pas là pour tester des sièges et je n'avais pas tout à fait l'intention d'en acheter un.
Ces sièges étaient larges et très confortables, surtout en position dépliée presque au maximum.
Le moteur électrique totalement silencieux répondait parfaitement à la moindre sollicitation. Très agréable.


Ma conclusion :

Si vous avez lu tout ce que j'ai écrit jusque là, vous aurez compris que j'ai aimé tous les produits créés par nos hôtes.

Le showroom a l'avantage de recréer des conditions d'un salon comme on pourrait en avoir un chez soi.
L'efficacité de la toile Daylight 0.9 est ici bien démontrée.

Nous avons pu voir différents concepts tous très performants et préfèrera privilégier l'un plutôt que les autres en fonction de ses gouts, de ses préférences et de son environnement :
- Le CineMask permet d'obtenir une impression de contraste plus élevé et renforce également l'immersion dans l'image. C'est envoutant.
- L'Elite in-ceiling est LE système que je préfère car c'est vraiment le cinéma à la maison grâce à son immense image qui embrasse tout notre champ de vision.
- L'ensemble Xtrem Screen UST est à mon avis le futur de la projection à la maison grâce à son look, son prix et sa résistance aux pollutions lumineuses.
- Concernant le CineMask automatique, pour être franc je m'attendais à un gadget proposant une petite prouesse technologique mais sans grand intérêt au niveau de l'utilisation. Je me trompais grandement ! J'ai en effet vu là quelque chose de très utile, voire indispensable en fait.

Le PCHC et les vidéoprojecteurs utilisés étaient réglés aux petits oignions, sauf pour le Sony HW40ES qui sortait tout juste du carton mais donnait pourtant une superbe image. Seul le Vivitek H1188HD m'a un peu déçu, mais il faut relativiser car ce n'est pas tout à fait la même gamme de prix.

Pour finir je dirais que j'ai passé deux jours fantastiques à découvrir des produits qui l'étaient tout autant !
Merci à Franck et Laurent pour leur accueil et plus généralement pour tout leur travail dans le monde du HC.

Avatar de l’utilisateur
vévé38
Professionnel
Messages : 5707
Inscription : 19 Fév 2011, 06:00
Localisation : Entre Vienne et Bourgoin Jaillieu
Contact :

Re: Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN

Messagepar vévé38 » 31 Juil 2015, 13:46

sebacool92 a écrit :merci mais il y a un peu de la redite dans les photos non ?


Tu as raison Seb, je ferai mieux lors de mon prochain reportage. :wink:


Hervé

Avatar de l’utilisateur
vévé38
Professionnel
Messages : 5707
Inscription : 19 Fév 2011, 06:00
Localisation : Entre Vienne et Bourgoin Jaillieu
Contact :

Re: Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN

Messagepar vévé38 » 31 Juil 2015, 17:24

Sous peu, la publication de la présentation du CineMask.


Hervé

erwan_67
Messages : 248
Inscription : 26 Jan 2007, 14:57

Re: Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN

Messagepar erwan_67 » 31 Juil 2015, 18:36

vévé38 a écrit :
sebacool92 a écrit :merci mais il y a un peu de la redite dans les photos non ?


Tu as raison Seb, je ferai mieux lors de mon prochain reportage.


Hervé


Je pense que ce qu'il a voulu dire c'est qu'il y'a quelques doublons au niveau des photos.
Sinon petite visite pour ma part chez Xtreme cet après où j'ai pu voir l'ensemble UST en action, et encore une perle à l'actif de nos deux compères.

Avatar de l’utilisateur
sebacool92
Messages : 2267
Inscription : 19 Sep 2010, 11:00

Re: Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN

Messagepar sebacool92 » 31 Juil 2015, 19:10

Oui c'est tout à fait ce que je voulais dire

Avatar de l’utilisateur
vévé38
Professionnel
Messages : 5707
Inscription : 19 Fév 2011, 06:00
Localisation : Entre Vienne et Bourgoin Jaillieu
Contact :

Re: Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN

Messagepar vévé38 » 31 Juil 2015, 19:23

sebacool92 a écrit :Oui c'est tout à fait ce que je voulais dire


Et j'avais bien compris. Je ne l'avais pas mal pris, j'ai donc rajouté un :wink: Je tiens compte de ce qu'on me dit, afin de faire mieux la prochaine fois :wink: :wink: :wink: :wink: :wink: :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
vévé38
Professionnel
Messages : 5707
Inscription : 19 Fév 2011, 06:00
Localisation : Entre Vienne et Bourgoin Jaillieu
Contact :

Re: Cin&Son en visite chez XTREM SCREEN

Messagepar vévé38 » 01 Août 2015, 06:27

La présentation du CineMask est publiée !


Hervé


Revenir vers « Ecrans de projection »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités