Le LASERDISC en 2015

Lecteurs Blu-ray, Passerelles multimédias...

Modérateur : Les Modérateurs

thxrd
Professionnel
Messages : 1941
Inscription : 14 Sep 2005, 10:25

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar thxrd » 15 Jan 2016, 15:53

un ordi ne fait que du P par definition
un soft de lecture voit ton image comme un trame de 25 P (c'est normal) et l'affiche en 50 i/s
À l'origine l'image en 50i se constituait bien en fait sur la base de deux trames , Chaque trame faisaient 576/2 .. Et sensée reconstituer une image complete de 576 ( soit bien 25P )
Diffusée alternativement le tout constituant une image complete de en fait 25 images !! ( vue par demie resolution altenativement )
Le PC le comprend en 25p ..
A noter que si les DVD du commerce sont en entrelacés / un ordi ou certains graveurs te permettrent de faire du P sur le DVD
Et meme plus que 576 ou 480 .. /
Avec un'pc tu fait ve que tu veut.. Sumplement ca ne sera plus lisble sur ton lecteur standard qui je possedera pas fircement le bon codec ..
A noter aussi que les codecs des Dvd ont evolués dans le temps ..
Roland

Avatar de l’utilisateur
christubes
Messages : 1323
Inscription : 18 Fév 2009, 18:10
Localisation : Martigues 13

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar christubes » 15 Jan 2016, 17:29

mais comment être sur que l'ordi fait vraiment un interpolation de chaque demi trame au lieu de la recombinaison de chaques demi trame vu que dans ce cas chaque demi trame est unique et la cadence d'image est à 50Hz vu que c'est une vidéo en 50i est pas une 25 transformé en 50 i.

Le graveur de DVD de salon met une infos sur le type des source pour que les lecteur utilisent le bon désentrelcement? De toute façon mon graveur de salon ne reçois que de l'entrelcé via sa peritel, ou sa prise rca, et les format vidéo qu'il reçois sont : composite, Y/C et RVB via la péritel le tout en 576i en 50hz ou 480i en 60 ) donc les DVD qu'il créer ne sont par définition des 50i ou 60i. Après tout dépends si j'ai copié une vidéo qui elle à été un 24ips acceléré en 25p puis entrelacé en 50i ou si je copie un film perso capté avec mon vieux camescope qui fait du 50i.

thxrd
Professionnel
Messages : 1941
Inscription : 14 Sep 2005, 10:25

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar thxrd » 15 Jan 2016, 18:35

Si tu relis ma precedente explication , c'est dedans ..
Flags de trame .. Originale ..
Ton soft ordi doit te donner le choix entre BOB et Weave ..
Si tu lui fourni un'signal entrelacé tout les lecteurs virtuels le propose ( au passage meme les lecteurs physiques et les scalers de projo , souvent sous la forme "film/ video ) et souvent plus..
Et tu peut difficilement te tromper , si il fait le mauvais choix avec une source originale 50I visuellement c'est pas bon du tout
Roland
Dernière édition par thxrd le 15 Jan 2016, 18:46, édité 1 fois.

thxrd
Professionnel
Messages : 1941
Inscription : 14 Sep 2005, 10:25

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar thxrd » 15 Jan 2016, 18:45

Remarque bien que tu persiste avec des problemes qui n'existe plus vraiment ( joke ) de nos jours
Camescope en i / VHs / tv en entrelacé / graveur en SD ect .. Regarder en entrelacé ect ..
Mais tu aime te compliquer la vie ??

Moi si je veut enregistrer de la TV je le fait en direct a la volée sur le PC ou sur Le recepteur c+ sur son DD
Et si je veut enregistrer un film ( sauvegarder pardon .. ) venant d'un DVD ou d'un BD je le met dans le lecteur du serveur qui en fait une copie absolument parfaite .. Et va me chercher la pochette sur le net et le classe tout seul par genre / par acteurs ect'..
Et pour le camescope ( qui en fait est plutot l'APN en video ) ca sort en USB ( et en HDMI ) et je le met sur le DD du serveur .. Apres passage et montage sur le PC ( quand j'ai le temps .. )
Et tout est en HD et en progressif .. / jamais plus ce genre de question .. ( joke )
Roland

Avatar de l’utilisateur
christubes
Messages : 1323
Inscription : 18 Fév 2009, 18:10
Localisation : Martigues 13

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar christubes » 15 Jan 2016, 19:54

je ne persite pas, je sort des vielles questions que je me suis posé il y a longtemps, bien sur que pour moi le format entrelacé du vhs ou autre font partie de l'histoire pour moi aussi et heureusement car franchement sur des grandes taille projeté ce n'était pas beau tu tout, donc je me complique pas, je regarde des BD en 1080p24hz et la TV je ne regarde pas ou vraiment trés rarement, de tout façon à choisir pour regarder un film je prefère de loin un BD que sur la TV tnt hd ou par la DSD HD.

mais j'éssais de comprendre le principe et de savoir comme je peut utiliser à l'heure actuelle des sources SD tout le faisant du mieux possible.

il y a quelque temps un amis voulait regarder un film chez moi, il voulait m'apporter son DVD je lui est dit : laisse tomber, je vais téléchargé ton film en HD BD rip en MKV et puis tu viendra. C'est ce que j'ai fait,

Avatar de l’utilisateur
christubes
Messages : 1323
Inscription : 18 Fév 2009, 18:10
Localisation : Martigues 13

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar christubes » 15 Jan 2016, 22:41

prenons le soft "Power DVD"

voici les différentes réglages du menu désentrelacement :

exemple 1.png


et dans chaques sous menu :
ex 2.png

ex 3.png

ex 4.png


du coup, lequel choisir si je lit un DVD enregistré à partir d'une source 50i comme les SVHS perso faite avec mon camescope?

et lequel chosir pour des DVD de film qui sont en 25i tel que la majorité des films?
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.

Avatar de l’utilisateur
Jacky67
Administrateur
Messages : 3353
Inscription : 27 Déc 2013, 13:03
Localisation : Elsass

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar Jacky67 » 16 Jan 2016, 03:17

christubes a écrit :A part, J'ai un vieux camescope qui film sur svhs, le vhs est du 576i50hz mais là pour le coup ce ne sont pas 25 images image scanné chacune sur 2 trames entrelacé mais chaques trame est unique, ce qui fait une vrais vidéo à 50 images mais de 315 lignes qui s'entrelaces.
Cette phrase est pour le moins énigmatique, que ce soit de par sa structure ou de par ses chiffres annoncés.
Tu y parles de S-VHS, mais aussi tout d'un coup de VHS, puis de trame "unique" et de "315" lignes. Tout ceci n'est vraiment pas clair, pour moi.


Tout d'abors, quand tu filmes avec un caméscope S-VHS, je suppose que toutes les trames sont "uniques".


En suite, ton appellation "576i50hz" fait certes penser à du "576i à 50 Hz" et se rapproche fortement de la notation américaine "576i50" qui veut dire que les images sont entrelacées, qu'on a 50 trames par seconde (ce qui fait donc 25 images entrelacées par seconde) et que chaque image comporte 576 lignes. Mais parfois certains utilisent cette notation pour parler de 50 images entrelacées par seconde, ce qui porte à confusion quand on utilise cette notation.
Pour être plus clair/précis, il vaut mieux employer la notation européenne "576i/25" qui veut dire sans aucune ambigüité que les images sont entrelacées, qu'on a 25 images par seconde (ce qui fait donc 50 trames par seconde) et que chaque image comporte 576 lignes.

Ainsi, on peut voir (au sens "vue de l'esprit") le 576i/25 comme du 288p/50. Est-ce ce que tu veux dire dans ta phrase ?


Enfin, de quoi parles-tu quand tu parles de 315 lignes ? Parles-tu de l'enregistrement S-VHS ?
D'où vient cette valeur "315" ?

thxrd
Professionnel
Messages : 1941
Inscription : 14 Sep 2005, 10:25

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar thxrd » 16 Jan 2016, 08:44

315 lignes evidemment n'existe pas / Chris veut sans doute dire 625 lignes / 2 =312.5 mais en lignes "utiles image donc :
576 i /2 donc 288 lignes
Il s'agit du nombre de lignes constituant les trames d'une image en i ..
Un image est donc constituée de 2x288 lignes en 1/25 eme de seconde soit 1/50 eme de seconde par trame paires et impaires
Idem en ntsc avec le 480i ( dit "525lignes " ) ou la trame est de 480/2: 240 lignes


En principe si image originale vient du progressif ( pas ce qui est enregistré mais l'image originale ) weave
Si image originale en interlacead : BOB ou adapté aux pixels
( ces soft n'offrent pas les dernieres techiques de calcul par compensation'de mouvement meme en'mode analyse pixels )
Si tu ne sais pas de quoi est faite l'image originale , en principe tu a un mode auto qui doit detecter le flag
Si non , la simple vision de l'image te renseigne de suite
L'une sera non regardable

Regarder une source SD :,
Si c'est TV ou DVD , pas besoin de prise de tete , les machines ( recepteur sat ou tv num et lecteur Bd feront le travail de scaling et correctement )
Si c'est un laserdisc / si tu as un tv moderne et correct il aura un scaler correct integré
Si c'est du VHS ca t'a ete expliqué en detail sur ce post par *** et par moi .. (,acquisition num pro / traitement / et stockage sur DD ou gravage )
Apres tu peut aussi acheter un vrai scaler ( lumagene par exemple ) ..mais bon , vraiement se mrendre la tete pour du VHS ..
Roland

anonyme002
Messages : 63
Inscription : 26 Avr 2012, 10:37

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar anonyme002 » 16 Jan 2016, 10:06

Bonjour,

Le seul intérêt de ces manips serait de pouvoir regarder un film, qui n'a pas été ré-édité sur un support plus moderne.

Pour compléter ce qu'a indiqué Roland, la différence en terme de nombre de lignes entre 2 fois 288 et 625 lignes est occupé par:

- Des top de synchronisation verticale (permettait de déclencher le retour en haut du balayage du canon à électrons), présents sur les deux trames
- Des lignes avant et après la zone utile ne comprenant pas d'information vidéo
- Des lignes de signaux système en dehors de la zone utile, permettant de réaliser des mesures techniques (bande passante, colorimétrie, distorsion....)

De manière générale, il faut éviter la conversion 576i50 vers 576p25 (ce ne sont pas des dénominations américaines LOL), et préférer du 576p50, qui même si c'est fait basiquement permettra de regarder une vidéo sans défauts bizarres. Pour visualiser des contenus entrelacés sur un afficheur à matrice (TV, écran d'ordinateur, projecteur non tri-tube) il y a des players qui fonctionnent mieux que d'autres. C'est assez affligeant de voir des players payants faire moins bien que ce qui a été développé par la communauté du logiciel libre. Essaye par exemple MPC-HC, avec les tutos associés, et les dernières générations de LAV Filter qui intègre un dé-entrelaceur un peu mieux que les trucs basiques, Yadif, et qui va te proposer le doublement de trame cité. Un renderer comme MadVR que tu peux installer avec MPC-HC va te permettre aussi pour la mise à échelle (upscaling) d'utiliser des filtres de redimensionnement un peu mieux que les trucs basiques, même si on peut bien mieux faire avec des re-scaler pro. Par contre dedans il n'y a pas de denoising spécial VHS.

Un point particulier sur la VHS. En France, malheureusement nous avons eu le SECAM (format préféré à l'un de ses concurrents nationaux qui était rétro-compatible avec le PAL, pour des raisons uniquement politiques), et nos vieilles VHS étaient en SECAM. L'argument fallacieux était de dire que la modulation de fréquence des chrominances était plus performante (moins sensible au bruit c'est vrai, mais elle demande à dynamique équivalente plus de bande passante), sauf que démoduler les chroma en PAL cela s'est fait rapidement avec des filtres en peigne permettant de limite la perte en bande passante de la luminance, elle inévitable avec le SECAM l'information modulée de chrominance étant complètement mélangée avec la luminance que l'on doit donc filtrer passe-bas pour laisser la place à la chroma. Le SECAM une fois que l'on a extrait la chroma c'est 3MHz de bande passante en luminance. C'est l'équivalent d'une image de résolution CIF (352 pixels en horizontal) et c'est la bande passante de la VHS donc !! Envoyer cela sur un projo HD cherchez l'erreur.
Pour numériser du SECAM sortie des VHS il va donc falloir soit une carte d'acquisition gérant le SECAM (bon courage dans ta recherche) soit insérer un convertisseur SECAM vers PAL (avec la perte de bande passante associée), avant de numériser en PAL. Le seul intérêt, la numérisation des vidéo VHS des enfants ou des siennes quand on était enfant, mais pour les films Bof, plutôt trouver la ré-édition renumérisée HD (il y aura bientôt des re-numérisées HDR et colorimétrie étendue des films argentiques)

***

Avatar de l’utilisateur
christubes
Messages : 1323
Inscription : 18 Fév 2009, 18:10
Localisation : Martigues 13

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar christubes » 16 Jan 2016, 10:49

Il est bon ce monsieur *** ! il vient de me replonger dans mes cours de télévisions. Merci.

Je vais encore faire le casse pieds mais j'ai encore une question: le soir dernié lorque j'ai resorti ma TV CRT et mon lecteur LD avec le film jurasirc parc j'ai pu voir que lors de travling horizotaux que les contour était en peignes à cause du balayage entrelacé or vous avis dit que sur ce genre de film qui ont été tourné en 24 image puis accelré en 25 ip ( preuve par la bande son ) et puis entrelacer que chaques demis trames appartient à une seul trame ou image complette. Comment peut on voit que l'image à avancé entre les demis trames formant cette effet peigne ??

de même que je gérénique de fin avec les titre qui deffiles, regardez bien l'écran, le balayage entrelacer donne parfoit l'illusion que les lignes montent ou descends et bien, cette effet de deplacement horizontale suit parfaitment le mouvement du texte qui avance horizontalement.

anonyme002
Messages : 63
Inscription : 26 Avr 2012, 10:37

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar anonyme002 » 16 Jan 2016, 12:45

christubes a écrit :Il est bon ce monsieur *** ! il vient de me replonger dans mes cours de télévisions. Merci.



Merci. Cela me change des appellations kéké ou neuneu. TRIPLE MDR/LOL :D

thxrd
Professionnel
Messages : 1941
Inscription : 14 Sep 2005, 10:25

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar thxrd » 16 Jan 2016, 19:30

Pas obligatoire qu'elle soit en secam ( sauf scope basique utilisé juste pour la TV .. )
La plupart de "bons " scopes permettait de choisir la norme ( j'ai meme encore un NW10 pana qui fait 7 ou 8 standards ../ qui transcode en in et / ou en out .. Au choix dans chacun .. Et qui est quasi neuf )
( au passage pour rappel le LD 2950 permet de choisir de convertir la chroma NTSC en Pal ou pas .. )

Apres c'est sur que si on enregistrait de la TV francaise retour à la conversion Secam / pal dans le scope et aux "re pertes associées )
Mais si ce sont de cassettes de camescopes ou des copies d'autres choses .. elles ne seront pas forcement en secam ..

Ah le secam , quelle belle epoque !! Qui nous permettait d'avoir systematiquement 2 à 4 ans de retard sur tous matos vidéo !!
Et on parle pas du son qui allait avec ..
Apres on a inventé le D2Mac et on a faillit avoir de la HD en Mac !! ( on l'a eu d'ailleurs ..heureusement peu de temps ..)
Heureusement .. On est sortie de l'idée que nous etions les plus intelligents .. Et on est arrivé à faire comme le reste du monde et à etre enfin compatible et avoir enfin le meme matos que le reste du monde ..

Sur les traveling le crenelage depend aussi ( et surtout ) du mouvement horizontal lui meme ( il existe toujours lui ) et evidemment est toujours plus visible sur la SD en i ( d'ou l'interet sur ce point de scaler en 1080 p en usant de compensation de mouvement )
Et si tu scale en 4 K cette question du crenelage n'est plus visible ..
Le probleme est egalement qu'entre ton LD en PAL et le film original en 35 mm il s'est passé beaucoup de chose que personne ne connait vraiment
La theorie "voudrait " que si il s'agit d'entrelacer une image complete (du P ) la question n'existe pas ..mais ...
Là on est dans le cas ou entre le 24 et le 25 .. Il y a toutes les chances que l'on soit passé par du 30 !! ( depuis un master Video en .. US ..)
Et là à sans doute fallut faire du pulldown reverse .pour retrouver le 24 et l'accelerer et qui à l'epoque .. ( on est entre 20 et 25 ans en arriere ) etait loin d'etre aussi parfait que maintenant
C'est "une " des explications possibles .. Y en a d'autres ../ la qualité du scanning intervient beaucoup /
La technique de scanning utilisée et son signal sortant peuvent intervenir ( et là aux USA ils etaient bien meilleurs que nous .. )

Pour ceux qui vraiment à l'epoque regardait des LD , on savait tous que les LD NTSC etait superieurs . Alors que techniquement
en theorie ca aurait du etre meilleur en PAL ..
La plupart du temps les versions PAL sortaient 1 an apres .. Voir jamais ..
80 % des films venaient de Prod US , forcement les master video etait en 30 ..
Et le marché du LD etait minuscule et les editeurs vers du PAl ( marché encore bien plus petit ) pas sur qu' ils disposaient du master en 35 mm pour rescanner ....

Perso sur des centaines de LD je doit avoir juste 10/15% en PAl et bien sur , dans beaucoup de cas , les contours sont crenelés plus qu'en versions US .. ( et globalement en bruit / couleurs/ eçt moins bon aussi )
C'est " Jurrassic video "que tu nous fait Chris ...
Roland

Avatar de l’utilisateur
Jacky67
Administrateur
Messages : 3353
Inscription : 27 Déc 2013, 13:03
Localisation : Elsass

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar Jacky67 » 17 Jan 2016, 05:14

*** a écrit :De manière générale, il faut éviter la conversion 576i50 vers 576p25 (ce ne sont pas des dénominations américaines LOL), et préférer du 576p50, qui même si c'est fait basiquement permettra de regarder une vidéo sans défauts bizarres.
Si tu préfères, disons que c'est une notation non européenne, mais comme généralement la littérature du Web est anglo-saxonne alors je fais un raccourci en disant "américain". ;)

Les Américains parlent en "fps". Rien de mieux pour se tromper puisqu'on ne sait pas si ça veut dire "frames per second" ou "fields per second"... Normalement ils parlent en "fields per second", mais ça peut changer selon le contexte...
La notation européenne, elle, parle toujours en "images par seconde" et lève toute ambigüité.
Pour une fois qu'on fait quelque chose de bien, il faut le signaler, et surtout l'utiliser ! :yes:

Pour résumer, les américains écrivent 576i50 quand les Européens écrivent 576i/25.


Mais bon, on sait que les Français et la rigueur des notations "mathématiques", ça fait deux...
Et en plus ils n'aiment pas le changement (et ce n'est pas de "maintenant" LOL), même lorsque celui-ci apporte une amélioration.
Par exemple, pour la plupart des gens 1 ko = 1024 octets alors que depuis des décennies 1 ko = 1000 octets !
Et en plus ces gens viennent gueuler que leur disque dur n'a pas la capacité annoncée sur la boîte et que le fabricant est un menteur et un voleur... :ptdr:


Mais avec ces histoires de notation, on s'éloigne du sujet originel de ce fil de discussion. Je cesse donc là. :oops:

Avatar de l’utilisateur
Jacky67
Administrateur
Messages : 3353
Inscription : 27 Déc 2013, 13:03
Localisation : Elsass

Re: Le LASERDISC en 2015

Messagepar Jacky67 » 17 Jan 2016, 05:35

*** a écrit :Le seul intérêt, la numérisation des vidéo VHS des enfants ou des siennes quand on était enfant, mais pour les films Bof, plutôt trouver la ré-édition renumérisée HD (il y aura bientôt des re-numérisées HDR et colorimétrie étendue des films argentiques)
Ca tombe bien : c'est ce dont Christubes nous parle. ;)
christubes a écrit :Peut être moi aussi je ne regarde que des bluray mais j'ai encore quelques VHS de film de famille et j'aimerais bien avoir un TV moderne qui me sort une imgage aussi bien que ma TV CRT qui est dans ma cave, que je sort pour faure des testes ou pour justement regarder des vieux souvenir en VHS. Pour les films, je n'ai que du blu ray ou des vidéo MKV de bluray et je ne regarde que celà, jusqu'à maintenant c'est sur du Tritube et depuis 2 ans sur mon JVC dila. Donc le VHS mort peut être, pas quant on a ses propres enregistrements. Et copier ses VHS perso en DVD j'ai essayé, on gagne du fait que le graveur dvd fait un bon traitement sur le CVBS pal en input et donc on peut sortir par la suite en RVB du lecteur DVD et gagné sur la TV analogique qui n'a pas une entrée CVBS aussi bonne que le graveur DVD mais mais mais .... la copie sur DVD n'est pas tranparant hélàs, la compression vidéo se voit ( et même avec le codec le plus gros qui prends 1h seulement sur un DVD 4G7 ) et je trouve qu'il y a de la perte par rapport à la VHS qui est dans ce cas la source à reproduire. Des recorder DV cam ou mini DV pemet justement un qualité DVD sans la compression vidéo.


Revenir vers « Sources/Lecteurs »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités